Pourquoi la grande fête de Notre Dame des Neiges

Classé dans : Témoignages, Vie de l'Eglise | 0
A la veille de notre grande fête de Notre Dame des Neiges, source et sommet de toutes les activités de notre famille religieuse, voici l’histoire de cette fête, qui est aussi l’anniversaire de l’autorisation de la fondation de notre communauté par l’évêque de Viviers !

Une nouvelle communauté…

A l’école du scoutisme, notre père fondateur, le Père Lucien Marie Dorne a développé sa dévotion à Notre-Dame des Neiges et compris la nécessité et l’urgence de l’éducation intégrale de la personne humaine. A l’âge de 17 ans, il s’est décidé pour une vocation sacerdotale « missionnaire ». Ordonné prêtre à Viviers, le 29 juin 1941, son désir missionnaire d’éducation ne le quittait pas. Le 1er février 1944, il fonda à Annonay où il était vicaire de la Paroisse Notre-Dame – pour quelques jeunes filles qui désiraient se consacrer à Dieu – l’équipe Notre-Dame des Neiges. Cette équipe n’avait pas l’ambition de devenir une communauté religieuse. Elle se réunissait une fois par semaine. Ses membres firent une « consécration » à Notre-Dame des Neiges pour demander à la Sainte Vierge de les guider afin de réaliser ce que Jésus voulait d’elles.Le 23 octobre 1944, Augusta Bernard entra dans l’équipe Notre-Dame des Neiges et en devint la responsable le 16 juin 1945. Le Père connaissait son énergie, ses qualités de chef et de grande éducatrice.

Elle « pressa » le Père de prendre ses responsabilités de Fondateur. Redoutant faire « œuvre personnelle », il fit une Retraite à Châteauneuf-de-Galaure du 26 au 31décembre 1945 pour rencontrer Marthe Robin et obtenir la conviction que Dieu voulait cette nouvelle Fondation. Celle-ci encouragea le Père et pria pour lui. Au cours de la nuit de prière, qui concluait la Retraite, il avait la conviction qui lui manquait. Il prit alors la décision de fonder une nouvelle Communauté. Il en fit immédiatement part à Augusta Bernard et aux membres de l’Équipe Notre-Dame des Neiges.

On en parla à Monseigneur Alfred Couderc, évêque de Viviers, mais ce dernier n’accepta pas la fondation d’une nouvelle communauté religieuse, n’en voyant pas la nécessité. Le 11 février 1946, il nomma le Père comme curé de Saint-Pierre-de-Colombier, à 140 Km d’Annonay. Il ne devait plus s’occuper de l’Équipe Notre-Dame des Neiges, « ce n’était plus son affaire »… Au début du mois de juin 1946, Marthe Robin dit à Augusta Bernard qu’il fallait continuer à prier. Dans quelque temps, l’évêque de Viviers prendrait à Saint-Pierre-de-Colombier, chez le père, la décision d’y faire venir l’équipe. La « prophétie » de Marthe Robin se réalisa à la lettre le dimanche 15 décembre 1946, jour où Monseigneur Alfred Couderc vint bénir la statue de Notre-Dame des Neiges.

La statue de Notre Dame des Neiges à Saint Pierre de Colombier

En effet, des paroissiennes de Saint-Pierre-de-Colombier, membres de l’Action Catholique Générale Féminine de France, avaient fait un vœu, le 23 juillet 1944 : si le village de Saint-Pierre-de-Colombier était protégé lors de la débâcle allemande, on ferait édifier une statue en l’honneur de la sainte Vierge. Le village a été effectivement protégé. Les Allemands ne sont pas passés à saint Pierre-de-Colombier, aucun habitant n’a été tué.

Vingt mois après ce vœu, en mars 1946, la Paroisse de Saint-Pierre-de-Colombier accueillait son nouveau curé : le Père Lucien-Marie Dorne. Les paroissiennes de Saint-Pierre-de-Colombier parlèrent au Père Lucien-Marie du voeu qu’elles avaient fait le 23 juillet 1944. Celui-ci se donna alors de tout cœur à sa réalisation et demanda au conseil paroissial de se mettre au travail pour l’édification de la statue de la Sainte Vierge. Il proposa de donner comme vocable à la statue celui de Notre-Dame des Neiges. Le conseil paroissial accepta, après un certain temps de réflexion, sa proposition et la statue de Notre-Dame des Neiges fut érigée à la fin de l’année 1946. A la demande du conseil paroissial l’évêque de Viviers, Monseigneur Couderc, est venu bénir la statue le 15 décembre 1946. Ce jour-là, après la bénédiction de la statue, il prit la décision d’accepter la nouvelle fondation des Missionnaires de Notre Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier.

Depuis ce 15 décembre 1946, la fête de Notre-Dame des Neiges (dimanche après le 8 décembre, anniversaire de la bénédiction de la statue) est devenue la grande fête de la Famille Missionnaire de Notre-Dame et aussi une importante fête pour les baptisés de Saint-Pierre-de-Colombier.

Laissez un commentaire