Prions pour ceux qui oeuvrent pour la défense de la vie

Prions pour tous ceux qui oeuvrent inlassablement, dans le monde médiatique, politique, culturel, social, médical pour le respect de toute vie humaine.

Prions pour tous ceux qui se dévouent sans compter auprès de leurs frères dans le dénuement, la faiblesse, la souffrance et la maladie.

Prions pour tous ceux qui endurent des persécutions et des pressions morales à cause de leur attachement à la Loi de Dieu et à leur objection de conscience.

 

« Dans ce grand effort pour une nouvelle culture de la vie, nous sommes soutenus et animés par l’assurance de savoir que l’Evangile de la vie, comme le Royaume de Dieu, grandit et donne des fruits en abondance (cf. Mc 4, 26-29). Certes, la disproportion est énorme entre les moyens considérables et puissants dont sont dotées les forces qui travaillent pour la « culture de la mort » et les moyens dont disposent les promoteurs d’une « culture de la vie et de l’amour ». Mais nous savons pouvoir compter sur l’aide de Dieu, à qui rien n’est impossible (cf. Mt 19, 26). » (St Jean Paul II, Evangelium Vitae n°100)

 

Parole de Dieu :

Du livre de l’Exode :

Pharaon dit à son peuple : « Voici que le peuple des fils d’Israël est maintenant plus nombreux et plus puissant que nous. Prenons donc les dispositions voulues pour l’empêcher de se multiplier. Car, s’il y avait une guerre, il se joindrait à nos ennemis, combattrait contre nous, et ensuite il sortirait du pays. » (…) Les Égyptiens soumirent les fils d’Israël à un dur esclavage et leur rendirent la vie intenable à force de corvées : préparation de l’argile et des briques et toutes sortes de travaux à la campagne ; tous ces travaux étaient pour eux un dur esclavage. Mais, plus on les accablait, plus ils se multipliaient et proliféraient, ce qui les fit détester.
Alors le roi d’Égypte parla aux sages-femmes des Hébreux dont l’une s’appelait Shifra et l’autre Poua ; il leur dit : « Quand vous accoucherez les femmes des Hébreux, regardez bien le sexe de l’enfant : si c’est un garçon, faites-le mourir ; si c’est une fille, laissez-la vivre. » 
Mais les sages-femmes craignirent Dieu et n’obéirent pas à l’ordre du roi : elles laissèrent vivre les garçons.
Dieu accorda ses bienfaits aux sages-femmes ; le peuple devint très nombreux et très fort.
Comme les sages-femmes avaient craint Dieu, il leur avait accordé une descendance. (Ex 1, 9-20)

Dizaine de chapelet

Prière pour la vie :

O Marie,
aurore du monde nouveau,
Mère des vivants,
nous te confions la cause de la vie :
regarde, ô Mère, le nombre immense
des enfants que l’on empêche de naître,
des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,
des hommes et des femmes
victimes d’une violence inhumaine,
des vieillards et des malades tués
par l’indifférence
ou par une pitié fallacieuse.

Fais que ceux qui croient en ton Fils
sachent annoncer aux hommes de notre temps
avec fermeté et avec amour
l’Évangile de la vie.

Obtiens-leur la grâce de l’accueillir
comme un don toujours nouveau,
la joie de le célébrer avec reconnaissance
dans toute leur existence
et le courage d’en témoigner
avec une ténacité active, afin de construire,
avec tous les hommes de bonne volonté,
la civilisation de la vérité et de l’amour,
à la louange et à la gloire de Dieu
Créateur qui aime la vie.

Saint Jean-Paul II, Evangelium Vitae, n°105

Pour aller plus loin …

Actes complets de la session Conscience et Vérité

Laissez un commentaire