Mercredi des cendres : La signification des cendres

Classé dans : Citations, Méditations, Questions de Foi | 0

« Un rite symbolique, geste caractéristique et exclusif du premier jour du Carême, est l’imposition des Cendres. Quelle est sa signification la plus profonde? Il ne s’agit certes pas d’un simple rituel, mais de quelque chose de très profond, qui touche notre coeur. Celui-ci nous fait comprendre l’actualité de l’avertissement du prophète Joël, qui a retenti au cours de la première lecture, un avertissement qui conserve sa valeur salutaire également pour nous: aux gestes extérieurs doit toujours correspondre la sincérité de l’âme et la cohérence des oeuvres. A quoi sert en effet – se demande l’auteur inspiré – de déchirer ses vêtements, si le coeur demeure éloigné du Seigneur, c’est-à-dire du bien et de la justice? Voilà ce qui compte véritablement: retourner à Dieu, avec une âme sincèrement repentie, pour obtenir sa miséricorde (cf. Jl 2, 12-18). Un coeur nouveau et un esprit nouveau: c’est ce que nous demandons à travers le Psaume pénitentiel par excellence, le Miserere, dont nous chantons aujourd’hui le refrain: « Aie pitié de nous Seigneur, car nous avons péché« . Le vrai croyant, conscient d’être pécheur, aspire de tout son être – esprit, âme et corps – au pardon divin, comme à une nouvelle création, en mesure de lui redonner joie et espérance (cf. Ps 50, 3.5.12.14). »

Benoit XVI, homélie pour les cendres, 1er mars 2006


« Comme signe de la volonté de se laisser réconcilier avec Dieu, outre les larmes qui resteront «dans le secret», en public nous accomplirons le geste de l’imposition des cendres sur la tête. Le célébrant prononce ces paroles: «Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière» (cf. Gn 3, 19), ou encore, il répète l’exhortation de Jésus: «Convertissez-vous et croyez à l’Evangile» (cf. Mc 1, 15). Les deux formules constituent un rappel à la vérité de l’existence humaine: nous sommes des créatures limitées, des pécheurs ayant toujours besoin de pénitence et de conversion. Combien il est important d’écouter et d’accueillir ce rappel à notre époque! L’invitation à la conversion est alors un encouragement à revenir, comme le fit le fils de la parabole, entre les bras de Dieu, Père tendre et miséricordieux, à pleurer dans cette étreinte, à se fier à Lui et à se confier à Lui. »

Pape François, homélie pour les cendres, 18 février 2015

 

Laissez un commentaire