L’amour et l’exercice concret des vertus

Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

1) La première rubrique du carnet de cordée : discipline.

           L’examen de conscience est le premier objectif à tenir pour être fidèles aux promesses de notre baptême. Ne terminons pas nos journées, sans faire un bref examen de conscience et en notant très brièvement, si nous le voulons, nos chutes, petites ou grandes, de la journée. Notre confession mensuelle sera ainsi beaucoup plus facile à préparer et à faire.

2) La deuxième rubrique : prévisions.

Prévisions collectives : obédiences : que sont-elles dans l’esprit de nos Fondateurs ? Elles ne sont pas en vue de nous compliquer la vie ou de tomber dans le permis-défendu, mais des objectifs donnés par un membre de la cordée pour nous aider à grandir en vertu, à accomplir une mission que nous n’aurions jamais osé accomplir et à imiter Jésus obéissant.

3) La troisième rubrique : consigne spirituelle.

           La Consigne spirituelle sera brièvement présentée afin de laisser à chaque cordée davantage de liberté pour la développer. Nous puiserons dans les conseils de notre Mère à ses filles spirituelles pour orienter les Consignes de cette année. La Consigne spirituelle de ce mois de rentrée est : « Une seule chose est nécessaire : aimer » Voici comment notre  Père Fondateur commentait cette consigne spirituelle de notre Mère :

Mètre Marie Augusta

« Mère Marie-Augusta avait une influence grandissante et solide pour ouvrir des cœurs à plus d’amour et à plus d’union au Cœur de Jésus. Car, en toutes choses, c’est une connaissance et un amour ineffable qui sanctifient les âmes; ce n’est ni la science, ni l’intelligence, mais l’amour et la pratique des vertus. L’amour n’est pas désincarné. Il doit se vivre dans la pratique des vertus, qui d’ailleurs sont toutes au service de l’amour, contrairement à certaines théories actuelles prétendant qu’il ne faut pas faire de la morale mais qu’il faut simplement aimer! Il n’y a pas d’amour sans pratique des vertus morales, ni de vertus solides sans amour. Et toute vertu est au service de l’amour divin. Jésus a dit à Sœur Consolata : « Tu t’inquiètes au sujet de beaucoup de choses, alors que, en réalité, une seule chose est nécessaire: M’aimer! » (cf. livre de Lorenzo de Sales sur Sœur Consolata, page 69) ».
Cette Consigne de cordée devrait nous aider à ne pas nous essouffler en ces trois derniers mois de l’année jubilaire de la Miséricorde. Le trésor des grâces de l’Eglise est bien loin d’être épuisé ! Les portes de l’Année Sainte sont toujours ouvertes. Nous pouvons obtenir encore l’indulgence plénière de l’année jubilaire. Ne tardons plus et n’oublions pas, enfin, le conseil de Mère Térésa à ses filles spirituelles : « l’amour commence à la maison » !

Laissez un commentaire