La persécution est le pain quotidien de l’Eglise !

Classé dans : Prier pour l'Eglise en détresse, Prières | 0

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l’AED sur le Morbihan d’accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l’ Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur le Blog Domini, sa présentation de l’actualité de l’Eglise en détresse et persécutée dans le monde…

Méditation du chapelet avec l’AED, 27 mars 2017

 

 Merci à tous ceux qui s’associent à nous ce soir, en particulier aux Sœurs de la Famille Missionnaire de N-D, aux prêtres et aux communautés paroissiales qui nous accompagnent.

          La veillée solennelle de prière de samedi dernier 25 mars, à Ste Anne d’Auray, a permis à de nombreuses personnes de découvrir l’étendue des épreuves que vivent parfois des chrétiens, et cela simplement par attachement à leur foi.

          Le Pape François a encore récemment déclaré : « La persécution est le pain quotidien de l’Église. Aujourd’hui, il y a des chrétiens assassinés, torturés, emprisonnés, égorgés parce qu’ils ne renient pas Jésus-Christ. Les martyrs, ce sont des hommes et des femmes de tous les jours. »

          Bien que d’autres sujets d’actualité nous soient présentés en France, si on regarde un peu au dehors de nos frontières, ces dernières semaines ont encore apporté des motifs nouveaux d’inquiétude ; ainsi :

          En Égypte, dans les montagnes du Nord du Sinaï, au début de Mars, plus de 100 familles chrétiennes ont dû fuir après 7 homicides en 2 semaines, dirigés contre elles ; un message vidéo revendiquait une nouvelle campagne de violences contre les Coptes, qualifiés par les djihadistes de « proie préférée ».

          En Inde, de façon progressive, les instances politiques, renouvelées lors des dernières élections régionales et locales, s’efforcent d’imposer une référence d’« hindouïté » à toute la société, excluant tous ceux qui ne s’intègrent pas dans cette orientation de plus en plus fanatisée.  L’Église malgré tout a maintenu le dialogue avec les hindous, même les plus radicaux.

          Au Pakistan, la discrimination s’installe ouvertement dans les offres d’emploi : pour un travail de balayeur, poste parmi les plus humbles et les moins qualifiés, des offres sont faites uniquement aux membres des minorités religieuses (i.e. les non-musulmans).

♥ ♥ ♥

Ce soir, n’oublions pas ceux qui souffrent, et prions avec eux et pour eux ; marquons aussi notre fidélité au Saint-Père,

en rappelant ses

Intentions pour ce mois de mars 2017

Prions pour les chrétiens persécutés, afin qu’ils éprouvent le soutien de toute l’Église à travers la prière et l’aide matérielle.

(Sources : AED, MEP)

Laissez un commentaire