Faire le choix de Dieu par des résolutions concrètes

Classé dans : Homélies | 0

Homélie du 21e dimanche B. 23 août 2015

Bien chers amis, en cette Messe dominicale, Josué nous invite à prendre des décisions énergiques et courageuses pour mieux servir Dieu. Nous venons de l’entendre dire au Peuple de Dieu : « choisissez qui vous voulez servir, les miens et moi, nous voulons servir le Seigneur ». En ce temps de vacances ou de Retraite pour la Communauté et avant de reprendre une nouvelle année d’étude ou de travail, demandons à la Vierge Marie de nous aider à faire le choix de Josué ! Pour faire le choix de servir le Seigneur, fidèlement et dans la durée, il est nécessaire de prendre des résolutions concrètes : prière dont le chapelet quotidien, la Messe dominicale et, si c’est possible, la Messe en semaine également. Louis et Zélie Martin vont être canonisés, parce qu’ils ont organisé leur vie familiale en mettant Dieu à la première place. Il est possible de les imiter si on en demande la grâce : rien n’est impossible à Dieu !

L’évangile de ce dimanche nous appelle aussi à faire le choix de Jésus. Ses adversaires, nous l’avons dit dimanche dernier, n’ont pas accepté ses paroles qu’ils jugeaient scandaleuses : c’est une folie qu’Il nous demande : manger sa chair et boire son sang pour avoir la vie éternelle ! Les récriminations et critiques des adversaires de Jésus ont influencé un grand nombre de disciples : beaucoup s’en retournèrent et cessèrent d’accompagner Jésus, dit Saint Jean ! Quelle souffrance pour Notre-Seigneur ! Quel échec cuisant ! Jésus se tourne alors vers les 12 : « voulez-vous partir vous aussi ? » Heureusement Pierre fait cette réponse, inspirée par Dieu le Père : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la Vie éternelle. Nous, nous croyons !» A qui ressemblons-nous ? Aux adversaires de Jésus, aux nombreux disciples qui sont partis ou aux 12 ?

Sainte Rose de Lima, que nous fêtons en ce jour, la première sainte de l’Amérique du Sud, a fait le choix courageux de Jésus. Elle a vraiment aimé amoureusement Notre-Seigneur et imité Sainte Catherine de Sienne. Qu’elle nous obtienne la grâce d’une confiance totale et absolue en Jésus. Il y va de notre bonheur éternel.

Saint Paul, dans la deuxième lecture, présente Jésus comme l’Epoux de l’Eglise qui s’est livré pour elle. Il n’existe pas de plus grand Amour que de donner Sa vie pour ceux que l’on aime ! Admirons l’Amour de Jésus pour nous. Saint Paul était enthousiaste et reconnaissant en contemplant Jésus sur la Croix : Il m’a aimé, Il s’est livré pour moi ! Aimons amoureusement Jésus ! Nous connaîtrons alors la vraie joie et nous la rayonnerons ! Merci de prier pour nos temps de Retraite : qu’ils nous obtiennent la grâce d’imiter notre Père Fondateur et Mère Marie-Augusta en tant qu’apôtres de l’Amour.

Il me semble important, en cette année de la vie consacrée, de rappeler encore les fondamentaux de la vie consacrée et l’importance de cet état de vie pour la vie et la mission de l’Eglise. Des baptisés font le choix de la vie consacrée pour imiter Jésus, pauvre, chaste et obéissant. Jean-Paul II, dans l’Exhortation Vita Consecrata, a affirmé avec autorité que Jésus est le parfait consacré. La vie consacrée se distingue de la vie des fidèles laïcs. Cela ne signifie pas que nous soyons supérieurs aux fidèles laïcs parce que nous sommes consacrés. Sainte Jeanne d’Arc, Saint Louis, roi de France, les parents de Ste Thérèse qui vont être canonisés, ont atteint une plus grande sainteté que bien des consacrés. Il n’est pas demandé aux baptisés de faire vœu de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Jésus propose ces trois conseils seulement à ceux qui, librement, veulent répondre à son appel : « si tu veux être parfait, viens, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et suis-moi ». Les conseils évangéliques ne rendent pas esclaves, ils libèrent, tout au contraire, de l’attachement à l’argent, à la loi de la chair et à l’orgueil de l’esprit. L’Eglise a besoin des consacrés qui sont comme Son Cœur. La mission de notre cœur est de propulser le sang dans notre corps. La mission des consacrés est de propulser l’Amour de Dieu dans tout le Corps de l’Eglise.

Cette mission, Ste Rose de Lima l’a vécue intensément. Les consacrés doivent entraîner tous les baptisés à se décider pour la sainteté. Si les consacrés sont tièdes et médiocres, l’Eglise risque de vivre au ralenti, de vivoter ! Priez en cette année de la vie consacrée afin que tous les consacrés soient renouvelés par l’Esprit Saint et se décident à nouveau, avec conviction, enthousiasme et énergie, pour la sainteté. Qu’ils soient ce qu’ils doivent être pour mettre le feu de l’Amour dans le monde : qu’ils soient saints ! Les consacrés sont signes du Royaume de Dieu. Par leur pauvreté, ils révèlent à leurs contemporains qu’il existe un trésor plus grand que l’Argent, un trésor pour lequel on donne tout : ce trésor est Jésus ! Par leur vœu de chasteté, ils révèlent l’existence d’un mariage supérieur au mariage entre un homme et une femme, qui, pourtant, est un bien, créé par Dieu et élevé par Jésus au rang de sacrement : ce mariage supérieur est l’Alliance éternelle avec Jésus l’Epoux unique. Jésus est le Bien-Aimé de tout consacré. Par leur vœu d’obéissance, les consacrés rappellent à tous que pour entrer dans le Royaume de Dieu et goûter le Bonheur éternel, il faut obéir à Dieu. Notre-Dame des Neiges, aidez-nous à faire le choix de Jésus, guides pas à pas les consacrés : qu’ils imitent Jésus votre Fils !

Laissez un commentaire