L’Appel du Roi

Classé dans : Consigne spirituelle | 0
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

Saint Ignace savait, par sa propre expérience, que l’homme est misérable lorsque le Christ-Roi ne règne pas en son cœur. Dans l’Exercice de l’appel du Roi (n. 91-98) qui ouvre la seconde semaine de ses Exercices, il parle de l’appel d’un roi temporel, juste, généreux et humain. A l’appel de ce dernier, les bons sujets s’empressent de répondre pour faire triompher la justice. Ceux qui ne répondent pas méritent d’être méprisés et sont regardés comme de lâches chevaliers. Si l’appel d’un roi temporel suscite la réponse généreuse des bons sujets, à combien plus forte raison l’appel du Christ Roi éternel et Seigneur universel doit-il susciter une réponse plus généreuse encore. Le Christ-Roi, cependant, avertit : “ Qui voudra venir avec Moi doit peiner avec Moi ” ; mais Il promet une récompense éternelle : “ afin que, Me suivant dans la peine, il Me suive aussi dans la gloire ”.

Saint Ignace suggérait à ses retraitants de s’offrir à Jésus, Éternel Seigneur de toutes choses, en présence de Sa glorieuse Mère et de tous les Saints et Saintes de la cour céleste, pour réaliser son plus grand Service et sa Louange, en L’imitant et en supportant toutes injures, tout opprobre et toute pauvreté, réelle aussi bien que de cœur. En ce temps de vacances, méditons l’appel du Roi de Saint Ignace de Loyola et entendons l’appel personnel que Jésus nous lance. Aujourd’hui, Notre-Seigneur a besoin de la réponse de tous les baptisés, membres de la hiérarchie, fidèles laïcs et consacrés. Il ne sert à rien de dire : tout va mal dans le monde.

Entendons l’appel du Roi et soyons les Témoins de Son Amour, à la suite de Saint Jean-Paul II, de Benoît XVI et de notre Pape François.

Laissez un commentaire