Des moyens concrets pour garder Jésus, trésor de notre cœur

Classé dans : Consigne spirituelle, Du spi concret | 0

Du 1er au 8 septembre : moyens concrets pour garder Jésus, trésor de notre cœur.

              Vivons ce 1er septembre avec le désir de bien répondre à la demande de notre Pape François, rappelée au cours de l’audience de ce mercredi 26 août : « En communion de prière avec nos frères orthodoxes et avec toutes les personnes de bonne volonté, nous voulons offrir notre contribution pour surmonter la crise écologique que l’humanité est en train de vivre ».

Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

Notre Pape François espère que cette Journée de prière sera « un moment fort, notamment en vue de l’adoption de styles de vie cohérents ». Louons avec enthousiasme notre Dieu Créateur avec les paroles de Saint François d’Assise : « Laudato si, ô mio Signore ». Si nous en avons la possibilité, animons un temps de prière et de réflexion pour faire comprendre cette notion fondamentale de l’Encyclique : « l’écologie intégrale ». Nous devons, c’est évident – et notre Saint-Père le demande à temps et à contre-temps ! – respecter notre sœur l’eau, notre frère l’air, notre mère et sœur la terre, nos frères les animaux, nos sœurs les plantes, mais nous devons aussi et avant tout aimer et respecter tout homme et toute femme, créés à l’image et à la ressemblance de Dieu !

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

Nous avons pris des résolutions de retraite ou de pèlerinage en vue de vivre une nouvelle année avec Jésus. Nous voudrions, tous et toutes, que Jésus soit en vérité le Trésor de notre cœur. Mais nos faiblesses et nos péchés nous font peur. Nous vous invitons à écouter les CD de Mgr Gaucher sur Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, particulièrement celui sur l’esprit d’enfance. Cela nous aidera à découvrir ce qu’est l’abandon confiant de la petite Thérèse. Elle avait des désirs illimités (être une grande sainte) et, en même temps, elle était consciente de son incapacité humaine à les réaliser. Se décourageait-elle ? Pas du tout ! Elle comprit que plus elle serait petite, plus Jésus, son Ascenseur, la porterait et la ferait monter ! Nos Fondateurs ont beaucoup aimé Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et Marthe Robin. Comme elles, ils savaient très bien que la sainteté n’est pas le fruit de nos seuls efforts humains, mais qu’elle est d’abord un don de Dieu. Sans Jésus, en effet, nous ne pouvons rien faire en vue du Salut et du Royaume de Dieu ! Sans la Grâce de Jésus, personne ne peut devenir un saint. Nos Fondateurs aimaient beaucoup aussi Saint Ignace de Loyola. Ils savaient avec ce saint que la Grâce du Christ ne peut rien faire en nous, sans nous. Saint Ignace de Loyola, en effet, enseignait qu’il fallait prier comme si tout dépendait de Dieu et agir comme si tout dépendait de nous.

              Quels sont les moyens concrets qui nous aideront à garder le trésor de notre cœur et à marcher sur le chemin de la sainteté ? Notre Père Fondateur et Mère Marie-Augusta, au début de leur collaboration à Annonay en 1945-1946, ont été inspirés par l’Esprit-Saint pour donner aux membres des cordées de Notre-Dame des Neiges des moyens concrets : les rubriques du carnet de cordée. Ces rubriques ont été priées et réfléchies dans l’unité de nos Père et Mère.

Le Père Lucien-Marie et Mère Marie-Augusta

Ces moyens concrets étaient en vue d’une discipline de vie sans laquelle une vie spirituelle authentique ne peut pas exister ; d’une fidélité à son devoir d’état ; d’une participation active à la mission de l’Église.

              Ils ont proposé sept moyens concrets : l’ordre, l’exactitude, l’économie du temps, l’hygiène de vie, la formation, la mission, les prévisions. Ces sept rubriques ne sont pas des contraintes pour notre liberté, mais des moyens concrets qui permettent d’être plus libres de la liberté spirituelle, de garder le trésor de notre cœur, et d’en témoigner.

              N’ayons donc pas peur de cultiver ardeur, enthousiasme et courage, en ce mois de rentrée, afin que notre vie ressemble davantage à la vie de Jésus, Marie et Joseph.

              Un éducateur disait que la sainteté commençait par un papier et un crayon. Dans la vie professionnelle ou la vie d’étudiant, le désordre, l’inexactitude, la perte de temps, les imprévisions, ne sont pas tolérés. Pourquoi les tolérerions-nous pour notre vie spirituelle ou notre vie familiale ? Ne « vivotons » pas, dit notre Pape François, pas de vie au ralenti !

              La cordée de Notre-Dame des Neiges, en outre, permet une entraide efficace entre

Fête de Notre-Dame des Neiges

cordites. Les rubriques du carnet de cordée ne font alors plus peur. Elles ne sont pas en vue de décourager les cordites mais en vue de tendre, malgré défauts et péchés, à la sainteté.

              Efforçons-nous de nous appliquer de notre mieux, sans nous décourager, à ces sept conseils concrets donnés par nos Fondateurs (ordre, exactitude, économie du temps, hygiène de vie, formation, mission, prévisions), Jésus sera alors, en vérité, le Trésor de nos âmes. En avant courageusement avec ardeur et enthousiasme !

              N’oublions pas de bien préparer la Fête de la nativité de la Sainte Vierge, le 8 septembre. Toute Fête mariale devrait être préparée avec ardeur, joie confiante, affection.

Laissez un commentaire