L’Eglise doit donner un témoignage de Miséricorde mais dans la Vérité

Classé dans : Vie de l'Eglise | 0

Extrait de l’homélie du 1er octobre

La Parole de Dieu nous enseigne comment accéder à la sainteté : en obéissant tout simplement à la Loi de Dieu. Cette obéissance n’est pas une corvée. La Loi de Dieu est joie pour le cœur. Sainte Thérèse en était convaincue. Le Peuple de Dieu, qui revenait d’exil, était dans la joie en entendant Esdras proclamait la Loi de Dieu. Il était d’autant plus dans la joie que les Lévites traduisaient et expliquaient. Ce petit détail du texte d’aujourd’hui est très important. Nos contemporains n’aimeront la Loi de Dieu que s’ils la comprennent et si on la leur explique. Alors, cessons de vouloir les conquérir en voulant absolument justifier le péché. Padre Pio ne justifiait pas le péché, mais il s’offrait à Dieu pour souffrir à la place du pécheur afin que Jésus puisse justifier le pécheur repentant. Préparons-nous à l’année de la Miséricorde et prions ardemment pour le prochain Synode. Il est évident, qu’avec notre Pape François, nous ne pouvons que souffrir en constatant tant de familles divisées, recomposées.


L’Eglise, oui, doit donner un message de confiance et de miséricorde mais ce message ne peut pas être donné contre la Vérité
. On ne pourra jamais justifier le péché, mais seulement Dieu peut justifier le pécheur. Jésus a justifié des femmes adultères : Marie Magdeleine, la Samaritaine, la Femme adultère. Il leur a permis de se convertir et de vivre dans la vérité de l’amour. Le dernier message de Sainte Thérèse, non écrit, est un message de miséricorde que nous aimons chanter : si j’avais commis tous les crimes possibles, je garderai au cœur la même confiance …

Laissez un commentaire