Prions et défendons la Famille gravement menacée

Classé dans : Consigne spirituelle | 0

Du 1er au 7 octobre : Prions et défendons la Famille, gravement menacée !

Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Le synode sur la famille, intention de prière importante…

Nous vous invitons à relire l’introduction de la consigne de cordée de juillet dernier.  Ce qu’écrivait le Cardinal Caffara est plus que jamais d’actualité. Beaucoup de baptisés sont troublés et inquiets par les divisions – publiquement affichées !- entre cardinaux, évêques et théologiens avant le Synode sur la Famille, qui commence ce dimanche 4 octobre. Portons intensément, en ce mois du rosaire, ce Synode sur la Famille. Que l’Esprit-Saint inspire notre Saint-Père et éclaire tous les participants à ce Synode et que le plan de Dieu sur la famille dont Jean-Paul II a été le témoin infatigable soit à nouveau rappelé aux hommes de notre temps dans son intégralité et sa beauté ! Mais ce plan de Dieu est combattu en ce monde post-moderne et les menaces contre la famille ne cessent de croître. Jean-Paul II, très conscient de ces menaces, avait dit, lors de l’angélus de fin mai 1994 en l’année internationale de la famille, qu’il devait souffrir, être agressé parce que la famille était agressée. Il avait invité les fidèles à comprendre pourquoi il souffrait. Il devait souffrir, en tant que Pape, parce que la famille était agressée ! Il a alors offert héroïquement ses souffrances pour la famille, pour son renouveau, pour le troisième millénaire des familles. Nous voyons, en France, depuis le 13 janvier 2013, les fruits des souffrances de Jean-Paul II. Une grande multitude de familles se sont levées pour dire « non » à la dénaturation de la famille !

 

Au cours de notre Session à Sens, du 11 au 13 juillet dernier, nous avons présenté le plan de Pierre Simon, dans son livre « De la vie avant toute chose », pour déconstruire la famille selon le plan de Dieu, «libérer» la sexualité, désacraliser la vie. L’idéologie de Pierre Simon est à l’origine de plusieurs lois de l’Etat français : la loi Neuwirth qui a libéralisé la contraception et qui a été votée le 27 décembre 1967 en la Fête des Saints Innocents ; la loi Veil qui légalisait l’avortement sous certaines conditions ; la loi Taubira qui instituait le mariage pour tous ; les dernières lois de cette année qui légalisent presque totalement l’avortement et ouvrent la voie au «droit à l’avortement», les lois bioéthiques et les lois qui préparent la libéralisation de l’euthanasie …  

 

Le 25 juillet 1968, Paul VI, comprenant le danger de l’idéologie contraceptive, promulguait l’Encyclique prophétique Humanae Vitae. Pour Pierre Simon, Paul VI déclenchait un combat d’arrière-garde (De la vie avant toute chose p. 167). Mais le combat de Paul VI n’a pas été un combat d’arrière-garde! Il a été un acte prophétique, inspiré du Saint-Esprit, pour faire comprendre à tous les hommes de bonne volonté le plan de Dieu sur l’amour conjugal et le lien intrinsèque entre union conjugale et procréation. Paul VI a été très courageux pour aller à contre-courant en affirmant avec autorité que dissocier volontairement la double fin de la sexualité, c’est contredire au plan de Dieu et à sa volonté et contredire à la nature de l’homme et de la femme et de leur rapport le plus intime (HV 13). Soyons à notre tour courageux pour réaffirmer que l’homme et la femme ne sont pas les maîtres de la sexualité humaine et des sources de la vie humaine, mais les ministres du dessein établi par Dieu Créateur. Dénonçons sans peur l’idéologie maçonnique de Pierre Simon qui conduit l’Europe, aux racines chrétiennes, et la France à leur autodestruction. Ne nous laissons pas, cependant, voler notre confiance et notre espérance : les générations Jean-Paul II, Benoît XVI et François se sont levées; le plan de Dieu, non seulement ne sera pas détruit, mais il resplendira davantage encore; la Splendeur de la Vérité s’imposera par la force de la Vérité et le père du mensonge, inspirateur des idéologies qui combattent Dieu et la Vérité, sera démasqué.

Le combat de Pierre Simon allait au-delà de la seule libéralisation de la contraception. Dans son livre «De la vie avant toute chose», il parle explicitement de la bataille pour l’avortement, qui pouvait commencer plus aisément après la promulgation de la Loi Neuwirth. Pierre Simon s’y est engagé avec détermination en fondant avec Anne-Marie Dourlen-Rollier et Raoul Palmer, « l’Association nationale pour l’étude de l’avortement » (ibid. p. 203). La bataille fut gagnée avec la Loi Veil. Pierre Simon était très conscient du très grand changement qu’opérait cette Loi. Pour lui, c’est évident, il ne s’agissait pas d’un moindre mal, ni d’un cas de détresse mais d’une étape en vue du droit à l’avortement : « A changer notre attitude et notre comportement devant la vie – n’y voyant plus un don de Dieu mais un matériau qui se gère -, c’est l’avenir tout entier que nous faisons basculer. Voici qu’il subit une brutale secousse. Des millénaires s’achèvent en notre temps » (ibid. p. 219). Comment est-il possible que Paul VI ait été si seul pour s’élever avec force contre une telle idéologie contraire aux droits de la famille et mettant en péril l’avenir de l’humanité ? Pierre Simon était très conscient de la profonde transformation sociétale qui commençait avec la légalisation de l’avortement. Pourquoi y a-t-il eu le silence coupable de tant de baptisés en France ? Il est temps de se réveiller et d’agir avant qu’il ne soit trop tard !

Redisons-le encore : la guerre mondiale qui a fait le plus de victimes dans toute l’histoire de l’humanité est la guerre contre l’enfant : près deux milliards d’enfants dans deux ans ! Les générations à venir diront de notre génération : « vous connaissiez l’ampleur de cette guerre, pourquoi n’avez-vous rien fait ? » Jean-Paul II, Mère Térésa et le Professeur Jérôme Lejeune n’ont pas craint d’aller à contre-courant, mais ils ont été bien seuls ! Et nous ? Oserons-nous nous lever et résister ? Pourquoi avoir peur de s’engager plus courageusement pour participer à la marche pour la vie à Paris en janvier, pour témoigner des méthodes naturelles comme la méthode Billings, pour résister courageusement contre la dénaturation du mariage, la défiguration de l’amour et la désacralisation de la vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *