Je suis chrétien, j’ai la Tête au Ciel et les pieds sur la terre

Classé dans : Consigne spirituelle | 0

Du 17 au 23 nov : Je suis chrétien, j’ai la Tête au Ciel et les pieds sur la terre !

Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

Puisse cette consigne spirituelle nous aider à mieux comprendre l’être chrétien : notre Tête (Jésus ressuscité) est déjà au Ciel depuis l’Ascension. Nous sommes les membres du Corps du Christ, qui est notre Tête. Vivre avec la Tête au Ciel, cependant, ne signifie pas vivre dans sa tour d’ivoire, sans se préoccuper des souffrances de ses frères et sœurs. Si notre Tête est au Ciel, nous n’oublions pas que nous vivons en ce monde, les pieds sur terre, et que nous devons édifier avec nos frères et sœurs en humanité un monde plus juste et plus humain. L’aspiration au Ciel n’est ni une évasion du réel, ni une drogue pour fuir les réalités de ce monde. Elle permet d’accueillir la Grâce de Dieu et de vivre la communion des Saints pour un meilleur engagement en ce monde que Dieu aime et veut sauver. N’ayons pas peur : si les Saints nous appellent à vivre en leur compagnie, ils désirent aussi nous voir fidèles à notre devoir d’état et à l’exercice de la Charité. Les vrais mystiques ont les pieds sur terre ! Saint Bernard disait encore dans sa célèbre homélie de Toussaint:

« Le Christ ne se présente pas à nous comme il est en lui-même, mais tel qu’il s’est fait pour nous : notre Tête, non pas couronnée de gloire, mais ceinte par les épines de nos péchés. Il serait honteux que, sous cette tête couronnée d’épines, un membre choisisse une vie facile, car toute la pourpre qui le couvre doit être encore non pas tant celle de l’honneur que celle de la dérision. Viendra le jour de l’avènement du Christ : alors on n’annoncera plus sa mort de manière à nous faire savoir que nous aussi sommes morts et que notre vie est cachée avec lui. La Tête apparaîtra dans la gloire, et avec elle les membres resplendiront de gloire, lorsque le Christ restaurera notre corps d’humilité pour le configurer à la gloire de la Tête, puisque c’est lui la Tête. Cette gloire, il nous faut la convoiter d’une absolue et ferme ambition. Et vraiment, pour qu’il nous soit permis de l’espérer, et d’aspirer à un tel bonheur, il nous faut rechercher de tout cœur l’aide et la prière des saints : ce qui est au-dessus de nos forces puisse-t-il nous être donné par leur intercession ! »

Vivons donc en ayant la Tête au Ciel et les pieds sur la terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *