N’oublions pas les chrétiens persécutés depuis des années

Classé dans : Prier pour l'Eglise en détresse | 0

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l’AED sur le Morbihan d’accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l’ Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes, le 23 novembre 2015. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur le Blog Domini, sa présentation de l’actualité de l’Eglise en détresse et persécutée dans le monde..

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement

ACTUALITÉ

Rapportés il y a quelques mois par un journal italien, voici les propos de l’archevêque de Mossoul, Mgr Amel Shimoun Nona, qui a fait partie des réfugiés irakiens de confession chrétienne ayant fui la barbarie islamique :

« Notre souffrance, ici en Irak, n’est qu’un prélude à ce que vous-mêmes, chrétiens européens et occidentaux, devrez subir dans un futur proche ».

Il y a quelques minutes, nous répondions aux prières finales de la messe, que cette paroisse, comme l’ensemble des églises de notre diocèse, peut librement célébrer, chaque jour, en semaine comme le dimanche. Et nous ne pensons guère aux dévotions ininterrompues des nombreuses eglisecommunautés religieuses, masculines et féminines, qui nous entourent. Eh bien, rien que pour l’été passé, l’AED a évoqué chaque dimanche un lieu, une région, où les chrétiens ne pouvaient pas aller à la Messe : dans le Nord-Ouest du Brésil, des villages n’ont pas vu un prêtre depuis 10 ans ; pour des populations pauvres de montagnes au Pérou, des religieuses assurent des offices sans Eucharistie ; dans certaines régions de Papouasie, d’Albanie, de l’Inde, il faut des heures de marche à pied pour participer à une Messe ; en Corée du Nord, toute foi est interdite sous peine de mort ; en Chine, il faut être enregistré ou se cacher ; au Pakistan, en Irak, les violences sont fréquentes et les chrétiens sont dispersés, quand ils ne sont pas parqués dans des camps de réfugiés ; en Syrie, c’est la guerre depuis près de 4 ans.

mgrvingttrois2ESPÉRANCE

Je cite la conclusion de l’homélie du Cal. Vingt-Trois, lors de la messe du 15 nov. 2015 :

« Nous ne pouvons pas nous arrêter aux malheurs de la vie ni aux souffrances que nous endurons, comme si cela n’avait aucun sens. À travers eux, nous pouvons découvrir que Dieu frappe à notre porte et veut nous appeler encore à la vie, nous ouvrir les chemins de la vie. Cette espérance, nous devons la porter et en témoigner comme un réconfort pour ceux qui souffrent et comme un appel pour tous à vérifier les vraies valeurs de sa vie ».

 

Ce soir, n’oublions pas ceux qui souffrent, et prions avec eux et pour eux, en rappelant aussi les Intentions du Saint-Père pour le mois de Novembre 2015 :

Intention générale : Une culture de la rencontre : Pour que nous sachions nous ouvrir à la rencontre personnelle et au dialogue avec tous, même avec ceux qui ont des convictions différentes des nôtres.

Intention missionnaire : Les pasteurs dans l’Eglise :  Pour que les pasteurs de l’Eglise, avec un profond amour pour leurs troupeaux, accompagnent leur chemin et gardent vivante leur espérance.

 

(Sources : AED, MEP, site du Diocèse de Paris)

Laissez un commentaire