Témoins enthousiastes du Ciel auprès de tous

Classé dans : Consigne spirituelle | 0
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois en PDF

Du 24 au 30 nov : Témoins enthousiastes du Ciel auprès de tous !

 

Si nous aspirons vraiment au Ciel, notre Patrie éternelle, nous rayonnerons auprès de nos proches, de nos amis et de tous ceux qui nous rencontrent cette joie spirituelle dont Jésus a parlé, le Jeudi Saint, à ses Apôtres : « Je vous verrai à nouveau, votre cœur alors se réjouira et cette joie nul ne pourra vous la ravir » (Jn 16, 22).
Jean-Paul II avait donné à tous les jeunes à Paris, au cours des JMJ de 1997, leur protectrice et leur modèle : la petite Thérèse. Le secret de cette grande Sainte est l’ardent désir du Ciel, son unique Patrie. Cet ardent désir s’est maintenu, dans les derniers mois de sa vie, malgré l’effrayante nuit spirituelle, permise par Dieu. Lorsqu’elle écrivait : Jésus, ma joie c’est de T’aimer, elle ressentait le contraire de la joie et de la Foi dans sa sensibilité. Elle avait la conviction d’avoir perdu la Foi et d’être assise à la table des pécheurs. Quelle héroïcité pour croire quand même ! Sa confiance en ceux qui la guidaient avec la Grâce de Dieu l’a sauvée. Par cette grande épreuve, elle a obtenu une abondance de grâces pour le salut de beaucoup d’âmes, tentées par l’athéisme et le matérialisme. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a terminé sa vie de carmélite en croyant, malgré cette très grande épreuve, que le Ciel était son unique Patrie. Demandons-lui la grâce d’être les témoins enthousiastes du Ciel auprès de tous.

Allons de l’avant pour vivre un bon mois de novembre qui nous prépare à entrer dans l’année sainte de la Miséricorde, le 8 septembre prochain. Aspirons intensément au Ciel, notre Patrie éternelle. En communion avec notre Pape François, le Collège des évêques, les prêtres, les diacres, les fidèles laïcs et les consacrés, soyons les témoins de l’espérance chrétienne en ces temps où beaucoup souffrent et sont découragés et désespérés.

Laissez un commentaire