N’oublions pas ceux qui vivent leur 5ème Noël sous les bombes

Classé dans : Prier pour l'Eglise en détresse | 0

 

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l’AED sur le Morbihan d’accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l’ Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur le Blog Domini, sa présentation de l’actualité de l’Eglise en détresse et persécutée dans le monde..

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de ND pour leur présence et leur accompagnement.

ACTUALITÉ : Chrétiens de Syrie : 5ème Noël sous les bombes

Mi-décembre : témoignage de Sœur Annie :

Avec ses consœurs et des volontaires, Sœur Annie, religieuse catholique arménienne, est au service des chrétiens d’Alep, en s’efforçant de fournir des vêtements, des moyens de chauffage, des aides pour payer le loyer, des médicaments.

  « Il y a deux jours, des roquettes sont tombées tout près de nous. Six personnes ont été tuées. Quelques jours auparavant, c’est une maison d’habitation qui a été touchée. Il n’y a pas eu de mort, mais beaucoup de blessés. Quand on dit blessé, cela signifie souvent que des gens ont perdu des bras ou des jambes. Pour nous ici, c’est le quotidien. Souvent, des jours durant, nous n’avons ni eau ni électricité. Maintenant en hiver, il fait un froid mordant. Les gens n’ont pas les moyens de s’acheter de nouveaux vêtements. C’est pourquoi ces affaires sont tellement importantes.  Nous ne voulons pas que les gens aient l’impression d’être des mendiants. Alors nous avons aussi joliment décoré la salle où nous distribuons les vêtements. Nous essayons d’engager la conversation avec tous ceux qui viennent. Ce ne doit pas être seulement une simple distribution de vêtements, mais une rencontre à l’échelle humaine. Les gens n’ont plus de joie au cœur. Naturellement, ils iront à l’église. Mais il n’y a plus la joie que nous ressentions tous auparavant à Noël. À sa place, il n’y a plus que la tristesse. »

Elle évoque un vieil homme, qui lui a dit, l’air accablé, que lui et sa femme ne seraient que tous les deux à Noël. « Avant, tous ses seize enfants et petits-enfants venaient célébrer Noël avec eux. Maintenant, ils sont tous partis. Ils se sont enfuis. Il ne reste plus que les deux aïeuls.»

   « Dans chaque maison, il y a une histoire triste à raconter », déplore Sœur Annie. « Mais les gens ont confiance en Dieu : ils se réjouissent que leurs frères chrétiens à l’étranger ne les aient pas oubliés.»

 

 

Ce soir, n’oublions pas ceux qui souffrent, et prions avec eux et pour eux, en rappelant aussi les

Intentions du Saint-Père pour le mois de Décembre 2015

 Intention générale : Expérimenter la miséricorde de Dieu Pour que nous puissions tous faire l’expérience de la miséricorde de Dieu, qui ne se lasse jamais de pardonner.

Intention missionnaire : La famille Pour que les familles, en particulier celles qui souffrent, trouvent dans la naissance de Jésus un signe de profonde espérance.

(Source : AED)

Laissez un commentaire