Prions pour ceux qui connaissent le drame de l’exil

Classé dans : Prier pour l'Eglise en détresse | 0

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l’AED sur le Morbihan d’accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l’ Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur le Blog Domini, sa présentation de l’actualité de l’Eglise en détresse et persécutée dans le monde…

Merci, et bienvenue à ceux qui s’associent à nous, ici et de chez eux ; merci aux communautés paroissiales, aux P. Paul et P. Benoit, et merci à la Famille Missionnaire de N-D pour leur présence et leur accompagnement.

         A l’écart du vacarme médiatique et éloignés des plus grandes villes, nous nous retranchons instinctivement avec le sentiment d’être à l’abri dans nos demeures familiales et dans nos églises. Mais des épreuves parfois proches, souvent lourdes, touchent tous les jours beaucoup d’hommes, de femmes, d’enfants. A-t-on une idée réaliste de ce que représente l’absolue nécessité de fuir, de s’exiler, avec ou sans sa famille, d’affronter un monde inconnu, incompréhensible, dangereux, souvent violent ? Tout perdre : maison, travail, parents, pays, culture, pour seulement survivre, et parfois misérablement ?

          Eh bien, c’est ce que connaissent quotidiennement et depuis plusieurs années des centaines de milliers de chrétiens du Moyen-Orient : d’Irak et de Syrie tout spécialement. Et quand ce ne sont pas les conflits qui y obligent, c’est la quête d’un modeste travail qui disperse et fragilise encore d’autres centaines de milliers de foyers : les Philippins en particulier, qui seraient 2 millions expatriés en Arabie et 3 millions expatriés aux Etats-Unis

Devant l’immensité de ces détresses, nous nous sentons impuissants. Peut-être resterons-nous ici matériellement privilégiés, mais l’AED déborde de remerciements pour les prières dont les bénéficiaires ne doutent jamais : alors, prions pour que nos intentions renouvelées nourrissent leur Espérance. Et n’omettons pas les vœux souvent rappelés des Évêques chrétiens de ces régions : que les exilés puissent rentrer chez eux. Peut-être mystérieusement pour notre compréhension, c’est une condition pour que toutes ces populations trouvent la paix.
Ce soir, n’oublions pas ceux qui souffrent, et prions avec eux et pour eux ; marquons aussi notre fidélité au Saint-Père, en rappelant ses Intentions pour ce mois de mai 2016 : 

 

Universelle : Les femmes dans la sociétéPour que dans tous les pays du monde les femmes soient honorées et respectées, et que soit valorisée leur contribution sociale irremplaçable.

Pour l’évangélisation : Prière du RosairePour que la pratique de la prière du Rosaire se diffuse dans les familles, les communautés et les groupes, pour l’évangélisation et pour la paix.

 (Sources : AED, MEP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *