Le temps des vacances, un temps tonique pour cultiver l’énergie

Classé dans : Consigne spirituelle | 0
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

            Notre Père Fondateur a développé, à l’école du scoutisme, l’énergie physique et spirituelle. Il nous disait qu’étant militaire il avait fait un pèlerinage à Lisieux pour demander à la « petite Thérèse » d’être ardent et détaché. Il a été ardent et détaché. Il n’aimait pas la mollesse. Lorsqu’il allait visiter les camps des adolescents ou adolescentes, il donnait toujours des consignes d’énergie pour les aider à lutter contre la mollesse : bonne tenue pendant la Messe au camp, vêtements propres, toilette non négligée, tentes bien rangées… Il désirait que ses fils et ses filles soient des éducateurs énergiques. Lui-même, malgré sa fatigue, a toujours donné l’exemple d’un Père énergique dans sa tenue et dans tout son être.

En ces temps de vacances d’été, nous voudrions insister sur un point qui nous paraît très important : la tenue vestimentaire ! Méditons ce passage du CEC : « La pureté demande la pudeur. Elle préserve l’intimité de la personne. Elle désigne le refus de dévoiler ce qui doit rester caché. Elle est ordonnée à la chasteté dont elle atteste la délicatesse. La pudeur est modestie. Elle inspire le choix du vêtement. Elle maintient le silence ou le réserve là où transparaît le risque d’une curiosité malsaine. Elle se fait discrétion. La pudeur inspire une manière de vivre qui permet de résister aux sollicitations de la mode et à la pression des idéologies dominantes » (CEC 2521). Prenons très au sérieux cet enseignement du Catéchisme et ne nous laissons pas influencer par les modes ! Que les parents soient attentifs dans l’habillement de leurs filles… Mamans, pensez à Sainte Anne : comment habillait-elle sa petite Marie ? Pensez aussi à ce que la Sainte Vierge a dit à la petite Jacinthe sur les modes indécentes.

L’énergie est nécessaire pour tenir le programme prévu, sans se tendre. Sans énergie, les repas traîneront, beaucoup de temps sera perdu et la prière en famille en souffrira. Sans énergie, on traîne pour se lever et la journée ne se passe pas bien.

L’énergie physique entraîne aussi l’énergie spirituelle. Pensons à l’énergie de Jésus. Qu’Il soit notre modèle : nos vacances seront alors épanouissantes et conquérantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *