les vacances, temps de joie simple et d’ardeur

Classé dans : Consigne spirituelle | 0
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

Le temps des vacances, un temps de joie simple et d’esprit d’enfance

      L’organisation de vos vacances ne doit pas créer un style de vie austère ! Notre Père disait aux foyers amis : « La confiance mutuelle, l’ouverture, la douceur, l’humilité, l’obéissance permettront de jouir, dans la simplicité, de la douce joie familiale. La mise à profit de la vie commune donnera l’occasion à cette joie de s’exprimer dans l’humour et le rire de cœurs joyeux des parents et des enfants, tous enfants de Dieu. Le cœur des époux gardera sa jeunesse dans cette affection familiale empreinte de dilection, de patience et de sollicitude mutuelle ». Cultivons la joie ! Redisons-le encore : ce ne sont pas les activités qui auront coûté très chers qui marqueront le plus vos enfants, mais les joies familiales toutes simples, vécues dans l’esprit d’enfance. La vie de la Sainte Famille et la vie de la famille de Sainte Thérèse, n’étaient pas marquées par la tristesse mais par la joie de l’Esprit ! Imitons ces deux familles et rayonnons cette joie de l’Esprit !

Le temps des vacances et l’ardeur d’amour

            Notre Père Fondateur nous a légué, en union avec Mère Marie-Augusta, un grand trésor spirituel. Nous avons souvent rappelé que la vie de notre Mère pourrait être résumée par ces mots : « ardeur d’amour ». Que notre ardeur d’amour ne soit pas éteinte par ce temps de vacances, qui ne doit être ni un temps de tiédeur, ni un temps de mollesse, mais un temps qui favorise l’ardeur d’amour pour Dieu, pour les membres de nos familles, pour nos amis et pour ceux avec qui on vit nos vacances. _DSC9922Benoît XVI, inspiré par l’Esprit Saint, a donné à sa première Encyclique ce titre: Deus Caritas Est, Dieu est Amour. Jean-Paul II nous a appelés, à la fin du Grand Jubilé, à être les témoins de l’Amour de Dieu. François nous appelle, en cette année jubilaire, à être miséricordieux comme le Père. Demandons la grâce au Cœur de Jésus et à Notre-Dame des Neiges de brûler d’ardeur d’amour. Redisons-le encore à la suite de notre Père Fondateur et de Mère Marie-Augusta : « allons de l’avant dans nos découvertes de l’Amour de Dieu, devenons des témoins de l’Amour de Dieu ».

Et n’oublions pas, enfin, de passer des portes saintes pendant ce temps de vacances. A Saint-Pierre-de-Colombier, nous avons une porte sainte. Vous pouvez vous confesser, communier, prier aux intentions du Pape et recevoir la grâce de l’indulgence plénière de l’Année Sainte.

Laissez un commentaire