Les vacances, temps de sain repos de l’âme et du corps

Classé dans : Consigne spirituelle | 0
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF
Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDF

Organisons notre temps de vacances.

            Notre Consigne spirituelle commence par un mot qui déplairait beaucoup à tous ceux qui pensent que le temps des vacances est le temps du «farniente» = ne rien faire. Notre Père Fondateur n’aurait jamais accepté de passer son temps à ne «rien faire». Il aimait rappeler que Dieu «agit» sans cesse ! Le Ciel, disait-il, n’est pas comme une salle de cinéma où l’on se contenterait de regarder passivement un film. Au Ciel, on agit sans cesse en Dieu et pour Dieu. Alors : que ce temps de vacances ne soit pas un temps de farniente, mais un temps de saines et fructueuses activités d’été ! Pour qu’il le soit, il est important de bien le prévoir.

Le temps de vacances, temps du repos du corps et de l’âme spirituelle.

            Le temps de vacances doit être un temps de repos du corps et de l’âme spirituelle. Le repos est nécessaire. Le passage de l’évangile révèle que Jésus a invité ses disciples à aller à l’écart pour se reposer. Saint François demandait à ses frères de ne pas surcharger « frère âne » (notre corps), car il ne porterait plus l’apôtre de Jésus, qui ne remplirait plus alors la mission que Dieu lui confie. Pour marcher sur le chemin de la sainteté, l’hygiène de vie et l’équilibre de vie sont nécessaires. En ce temps de vacances, soyons énergiques pour savoir nous coucher suffisamment tôt, lorsque c’est nécessaire, afin d’avoir un sommeil réparateur. Le Père a toujours été énergique pour que ses fils et ses filles soient couchés à 22 h et qu’ils aient un minimum de 8 heures de sommeil. Pendant le temps des grandes chaleurs, lorsque arrive la fraîcheur de la nuit, la tentation est grande de trop prolonger les conversations en famille ou avec les amis. Le sommeil après minuit est beaucoup moins réparateur.

          N’hésitez pas à faire de la marche ou d’autres activités physiques, cela fait beaucoup plus de bien que de rester allongés au soleil sur la plage sans rien faire ! Saint Jean-Paul II  aimait passer 15 jours en montagne pour se reposer, marcher, écrire dans le calme et la prière. Son exemple montre que le sain repos du corps peut se conjuguer avec un saint repos de l’esprit. L’esprit se repose dans les saintes activités spirituelles : il se repose en Dieu ! Jésus a dit de venir à Lui pour trouver le repos de nos âmes (Mt 11, 28-29).

Organisons bien notre temps de vacances pour prier et lire davantage, et ainsi mieux connaître nos amis du Ciel. Que les parents dialoguent davantage avec leurs enfants et répondent à leurs questions. Imitons les membres du Peuple de Dieu et profitons des temps de repas : qu’ils soient des temps d’échanges fructueux et de joie spontanée, dans l’humour et la vie de famille toute simple.

  Prions et contemplons la Sainte Famille pour trouver le juste équilibre pour le sain repos des corps et le saint repos des âmes spirituelles. Chaque famille, qui veut imiter la Sainte Famille, devrait pouvoir dire, chaque jour, le chapelet en famille. N’ayez pas peur : vous le pourrez si vous en demandez la grâce à Jésus, à Notre-Dame des Neiges et à Saint Joseph. Le jour où vous aurez pris l’habitude de réciter le chapelet quotidien en famille, votre vie de famille imitera davantage la vie de la Sainte Famille et de la Famille Martin dont nous fêtons les parents, ensemble, pour la première fois en tant que saints, ce 12 juillet.

Quelle grâce ce serait de pouvoir participer plus souvent en semaine à la Messe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *