Le renouveau de la France passe par notre propre renouveau

Classé dans : Homélies | 1

Homélie du dimanche 7 août 2016. 19e C.

Bien chers amis, nous souhaitons à tous ceux qui viennent passer leurs vacances à Saint-Pierre-de-Colombier ou dans la région un bon dimanche, jour du Seigneur, jour de joie, jour de la famille. Puisse ce dimanche de vacances nous aider à vivre tous nos dimanches comme jour de Fête parce que jour de la Résurrection de Jésus. En ces temps troublés, il est important que nous retrouvions le sens du dimanche. Pourquoi ne pas lire ou relire pendant ce temps de vacances la très belle lettre que Saint Jean-Paul II nous avait donnée le 31 mai 1998, dies Domini ? Les baptisés ne peuvent pas vivre sans le Jour du Seigneur, Jour où ils se rassemblent pour la Messe dominicale. Puisse cette Messe nous donner à tous, consolation et force afin de ne pas céder à la peur, à la violence et à la vengeance.

Nous venons de vivre en cette église deux temps forts : ce vendredi avec la Messe de réparation en l’honneur de Notre-Dame des Neiges et ce samedi avec la Messe de la Transfiguration en ce premier samedi du mois. Nous remercions tous les habitants de Saint-Pierre et les amis de la région qui ont répondu à notre appel pour réparer par une réparation d’amour la profanation de la statue de Notre-Dame des neiges, qui a eu lieu dans la nuit du samedi 23 juillet dernier. Comme je l’ai dit, ce vendredi, j’ai immédiatement vu la coïncidence des dates avec le 23 juillet 1944, date du vœu, fait par quelques paroissiennes de Saint-Pierre pour demander à la Vierge Marie une protection spéciale pour notre village, ses soldats et ses habitants. Le village a été protégé. Les Allemands ne sont pas passés en notre village et notre Fondateur, nommé curé de la paroisse le 11 février 1946, a fait ériger avec les paroissiens la statue du vœu.

Messe_Jacques_HamelCe vendredi, nous avons aussi rappelé que, trois jours après la profanation de la statue de Notre-Dame des Neiges, le Père Jacques mourait martyr dans son église après avoir célébré la Messe. Ses dernières paroles ont été : va-t-en Satan, va-t-en Satan ! Ce prêtre martyr était bien conscient que celui qui inspirait les deux jeunes terroristes islamistes était Satan. C’est lui aussi, Satan, nous en sommes convaincus, qui a inspiré l’acte de profanation contre la statue de Notre-Dame des Neiges. Mais Satan sera vaincu par le Cœur Immaculé de Marie. Gardons l’espérance et soyons auprès de nos contemporains, angoissés et en colère, les témoins de l’Amour de Dieu plus fort que la haine et de la Victoire du Christ Ressuscité sur la mort, le péché, Satan et toutes les forces du Mal.

La première lecture de ce dimanche nous invite à célébrer dans la joie cette Victoire de Jésus ressuscité, prophétiquement annoncée dans l’agneau pascal de la pâque juive et la libération par Dieu de l’esclavage de Pharaon. Nous avons, par le psaume 32, proclamé que Dieu veille sur ceux qui le craignent. Il est pour nous un appui, un bouclier. Que pouvons-nous craindre en étant ainsi protégés ! N’oublions pas ce que Jésus nous a dit : ne craignez pas celui qui peut tuer le corps, mais craignez celui qui peut tuer l’âme. Les assassins du Père Jacques ont tué son corps, mais ils n’ont rien pu faire à son âme spirituelle. Ce prêtre participe aujourd’hui à la gloire des martyrs ! L’auteur de la lettre aux Hébreux vient de nous dire que, par la Foi, nous possédons déjà ce que nous espérons. C’est la Foi, qui fait demander à l’Eglise le baptême pour devenir « enfants de Dieu ». Par la Foi, nous participons déjà, sur cette terre, à la vie éternelle. Benoît XVI nous a permis de mieux comprendre le mystère de la vie éternelle : cette vie éternelle n’est pas la vie après la mort, la vie dans l’au-delà, mais c’est la Vie de Dieu déjà participée aujourd’hui par la grâce du baptême ! Emerveillons-nous !

Jésus, dans l’évangile, nous dit : votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume ! La première et la huitième Béatitude de Jésus proclament cette vérité : le Royaume des cieux est à vous ! Jésus n’a pas dit : sera à vous, mais : est à ceux qui sont pauvres par l’Esprit Saint et persécutés pour la Justice Sainteté ! Jésus, cependant, nous met en garde : vous avez, certes, par votre participation au Royaume, le trésor des trésors. Mais attention : l’adversaire vise et combine, soyez donc vigilants et priants pour ne pas vous faire dépouiller de ce trésor. Par la parabole qu’Il vient de nous donner, Jésus nous dit : vous connaissez la Volonté de Mon Père. Il vous sera beaucoup plus demandé, parce qu’il vous a été beaucoup donné. Que ces paroles de Jésus ne nous découragent pas mais nous stimulent, au contraire, à retrouver, par la grâce de l’année jubilaire, notre ferveur première. Saint Louis-Marie invitait les baptisés à confier leurs trésors à la Vierge Marie afin qu’ils soient en sécurité ! Karol Wojtyla a été conquis par la spiritualité de ce Saint Français. Il s’est consacré à la Vierge Marie, « Totus Tuus » et il est devenu un grand saint. Les 2 500 000 jeunes, réunis à Cracovie autour du Pape François, ont fait un pèlerinage sur les traces de Jean-Paul II le Grand ! Puissent les fruits de ces JMJ fleurir en nouvelles vocations religieuses et sacerdotales et en futures saintes familles, qui imiteront Louis et Zélie Martin. Soutenons les jeunes afin que les JMJ ne soient pas un feu de paille. Qu’ils soient le cœur jeune de l’Eglise vivante !

Le renouveau de la France, de l’Europe et du monde passe par notre propre renouveau. N’oublions pas : nous avons tous besoin de renouveau ! Ne vivons pas ces vacances de l’année jubilaire de la Miséricorde comme un temps de vacances ordinaires. C’est l’heure de se réconcilier avec Dieu, c’est l’heure de Lui ouvrir la porte de nos cœurs, c’est l’heure d’accueillir Sa Miséricorde et de vivre la devise que nous a donné le Pape François : miséricordieux comme le Père ! Cette devise est le thème de notre Retraite pour tous, qui commence ce soir. N’ayez pas peur de faire une Retraite de 5 jours, c’est un temps de très grandes grâces. Il n’est pas encore trop tard pour s’inscrire !

Préparons-nous enfin à la Fête du 15 août. A la demande de Mgr Pontier, les cloches de toutes les églises de France sonneront à midi. Personne ne doit oublier que la France est consacrée à la Vierge Marie, qui est Reine de France et Patronne principale de la Fille aînée de l’Eglise. En ces temps où notre Nation a été particulièrement éprouvée par d’horribles attentats terroristes islamistes, tournons-nous avec plus de ferveur et de confiance vers celle qui a si souvent sauvé la France et qui veut encore la sauver ! Demandons sans nous lasser la conversion de la Fille aînée de l’Eglise !

  1. Cortesi Angèle

    Oui préparons nous a cette fête bénie du 15 aout de la Vierge MARIE! Le son des cloches qui sonneront ce jour la a midi, réjouira nos coeurs. Dieu est Amour !

Laissez un commentaire