Saints Simon et Jude, priez pour nous !

Saints Simon et Jude : Nous savons, par la Tradition, que Simon et Jude étaient les frères de Jacques le mineur et qu’ils étaient les fils d’Alphée. Leur mère était Marie de Cléophas, qui était la nièce de la Sainte Vierge. Marie de Cléophas avait épousé Alphée, qui était veuf et qui était le père de Matthieu. Simon, que nous fêtons aujourd’hui avec son frère Jude, est surnommé « le zélote », parce qu’il brûlait de zèle pour Dieu comme le prophète Elie. Jude est aussi appelé « Thaddée ». Nous savons peu de choses sur ces deux cousins de Jésus ! La tradition dit que Simon était secrétaire dans un tribunal de commerce à Tibériade. Il aimait la justice et voulait la faire respecter. Jude, quant à lui, pratiquait le métier de pêcheur avec son frère Jacques. Il avait beaucoup d’ardeur. Simon et Jude ont très probablement préféré Jean-Baptiste à Jésus, comme les autres disciples du Précurseur. Mais, peu à peu, ils ont compris ce que Jean Baptiste leur a dit : Jésus est plus grand que moi.

Nous avons, dans le NT, la lettre de Saint Jude. Elle est adressée « aux appelés, bien-aimés de Dieu le Père et réservés pour Jésus Christ« . St Jude veut mettre en garde les chrétiens contre tous ceux qui prennent le prétexte de la grâce de Dieu pour excuser leur débauche et pour égarer leurs autres frères avec des enseignements inacceptables, en introduisant des divisions au sein de l’Eglise « dans leurs chimères » (v. 8); c’est ainsi que Jude définit leurs doctrines et leurs idées particulières. Il les compare même aux anges déchus et, utilisant des termes forts, dit qu’«ils sont partis sur le chemin de Caïn » (v. 11). En outre, il les taxe sans hésitation de «nuages sans eau emportés par le vent ; arbres de fin d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés ; flots sauvages de la mer, crachant l’écume de leur propre honte ; astres errants, pour lesquels est réservée à jamais l’obscurité des ténèbres » (vv. 12-13). Ces paroles fortes révèlent l’énergie du cousin de Jésus ! Saint Bernard aimait beaucoup Saint Jude. Aujourd’hui, il est appelé le Patron des causes désespérées ou perdues. Ce patronage révèle que son intercession auprès de Dieu est efficace ! Prions-le davantage ! Benoît XVI, en parlant des Saints Jude et Simon, disaient que vivre en chrétien, aujourd’hui, cela demande de la force, de la clarté et du courage face aux contradictions du monde dans lequel nous vivons. Benoît XVI n’oubliait pas Simon le Zélote. Il nous invitait à redécouvrir toujours à nouveau et à vivre inlassablement la beauté de la foi chrétienne, en sachant en donner un témoignage à la fois fort et serein.

A vous qui préparez à la confirmation, puissent ces deux apôtres vous obtenir les grâces pour être témoins de Jésus. Ces deux apôtres avaient leurs faiblesses, mais, par l’Esprit-Saint, ils sont devenus de vrais et courageux apôtres de Jésus crucifié et ressuscité. Soyez les témoins joyeux et courageux de Jésus. N’ayez pas honte de Jésus, de son évangile et de l’Eglise. Bienheureux sommes-nous d’être chrétiens ! N’ayons pas peur, à l’école de Saint Simon, de témoigner de Jésus. Soyons clairs et énergiques pour présenter les vérités de la Foi. Il faut, c’est certain, comme le dit notre Pape François, aller à contre-courant. Mais n’ayons pas peur de le faire. Nous connaîtrons la vraie joie et nous aurons au Ciel le Bonheur de vivre pour toujours avec Dieu dans l’Amour.

Après l’assomption de la Vierge Marie, Simon se rendit en Egypte et en Afrique. Jude en Perse. Ils firent l’un et l’autre des miracles et furent martyrisés, tous les deux, en Perse.

Que Saints Simon et Jude nous donnent d’être nous aussi « zélés » pour annoncer le Christ et prêts à donner notre vie pour l’Evangile !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *