Flambeau de la Foi et Feu de la Charité en Pologne

Classé dans : Homélies | 0

23 décembre 2016 : St Jean de Kenty (Fr. Xavier)

             

Né en 1397 au bourg de Kenty, dans le diocèse de Cracovie, saint Jean fut suscité par la Providence pour maintenir allumé, au cours du XVe siècle, le flambeau de la Foi et le feu de la Charité chrétienne en Pologne.

Il conquit tous les grades académiques à l’Université de Cracovie, où il enseigna pendant plusieurs années. Devenu prêtre, il offrait tous les jours le Saint Sacrifice pour apaiser la Justice du Ciel, car il s’affligeait profondément des offenses que Dieu reçoit de la part des hommes ; il en était transpercé de douleur. Il administra exemplairement quelques années la paroisse d’Ilkusi ; mais effrayé du péril de la charge des âmes, il s’en démit et, sur la demande de l’université, reprit sa chaire.

Tout ce qui lui restait de temps sur l’étude était consacré soit au salut du prochain, principalement dans le ministère de la prédication, soit à l’oraison, où l’on dit qu’il était quelquefois favorisé de visions et d’entretiens célestes. La passion de Jésus-Christ s’emparait à tel point de son âme, qu’il passait à la contempler des nuits entières ; il fit, pour s’en mieux pénétrer, le pèlerinage de Jérusalem, ne craignant pas, dans son désir brûlant du martyre, de prêcher aux Turcs eux-mêmes le Christ crucifié.

Il prenait sur sa nourriture pour soulager ceux qui étaient dans le besoin et leur abandonnait même ses habits et ses chaussures ; alors il laissait tomber son manteau jusqu’à terre pour qu’on ne le vit pas rentrer pieds nus chez lui. Un matin qu’il se rendait à l’église, Jean rencontre un mendiant couché sur la neige, grelottant de froid; le bon pasteur se dépouille de son manteau, le conduit au presbytère pour le soigner et le combler de ses bontés. Peu après, la Sainte Vierge lui apparut et lui rendit le manteau.

Au cours d’un de ses 4 pèlerinages à Rome, des brigands le dévalisèrent, puis, sur sa déclaration qu’il ne possédait plus rien, le laissèrent poursuivre son chemin. Le Saint, qui avait cousu quelques pièces de monnaie dans son manteau, s’en ressouvint alors, appela les voleurs et les leur offrit. Ceux-ci, touchés de sa bonté et de sa candeur, lui rendirent tout ce qu’ils avaient pris.

Saint Jean de Kenty mourut la veille de Noël 1473. Il est spécialement invoqué dans les cas de phtisie et lorsqu’il y a des épidémies.

Sources :

http://www.cassicia.com/

http://har22201.blogspot.it/

 

Laissez un commentaire