Ce n’est pas parce qu’il s’adresse aux grands qu’il taira la vérité…

29 août 2017 : Martyre de Saint Jean-Baptiste (Frère Xavier)

L’Eglise solennise la naissance de Jean-Baptiste parce qu’elle annonce les temps messianiques tant attendus. La naissance de Jean-Baptiste annonce la venue du Messie donc le temps de notre délivrance ! Le martyre de Saint Jean-Baptiste n’en demeure pas moins important et significatif.

Significatif : en effet, les raisons de la mise à mort de Jean-Baptiste nous révèlent que la question de la vérité sur l’amour conjugal et la fidélité au plan de Dieu sur le mariage est une question qui déchaîne les passions les plus violentes quand on ne veut pas accueillir cette vérité. L’attitude d’Hérode et d’Hérodiade manifeste ce que devient un cœur qui ne répond plus à l’exigence de vérité. Hérode n’est que le jouet de sa sensualité et de sa mondanité qui l’entrainent à faire ce qu’il ne voulait pas faire. Hérodiade manifeste sa ruse et son implacable volonté vengeresse. Jean-Baptiste se montre le serviteur de la vérité. Ce n’est pas parce qu’il s’adresse aux grands de ce monde qu’il taira, atténuera ou passera sous silence la vérité. Au contraire, parce qu’Hérode et Hérodiade sont grands selon le monde, il faut que leur situation ne contamine pas les consciences. Saint Jean-Baptiste par son martyre témoigne à travers tout le temps de l’Eglise et particulièrement en nos temps de grande confusion que prendre la femme d’un autre sera toujours un mal quelles que soient les circonstances.

La martyre de Jean-Baptiste est important parce qu’il annonce la mort de Jésus. Ce dernier le sait bien. En Saint Matthieu, il est dit que l’on vient l’annoncer à Jésus. Celui-ci s’en va à l’écart dans un endroit désert. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette mort l’affecte. N’oublions que Jean-Baptiste est son cousin mais surtout il est l’ami de l’époux. Jésus s’en va dans un endroit désert parce qu’il sait maintenant qu’il entre dans la phase ultime de son ministère ; le temps de  son témoignage suprême en mourant sur la croix est venu. Saint Matthieu nous dit que la foule suivit Jésus dans cet endroit désert. Jésus n’écoutant pas sa tristesse et son envie de solitude écoute son cœur plein de bonté en enseignant ces brebis affamées. Il les nourrira aussi par le miracle de la multiplication des pains, prélude de l’Eucharistie.

Demain, 5 novices prononceront leurs vœux pour trois ans, dimanche trois de nos sœurs scelleront l’alliance éternelle avec leur Bien-aimé. La vie de Saint Jean-Baptiste doit être un exemple éminent pour vivre votre consécration et pour nous à la renouveler.

En effet, comme Jean-Baptiste le dira lui-même, il est l’ami de l’époux. Ainsi nous fait-il entrer dans les profondeurs de l’amour pour Jésus. Toute sa vie n’est qu’orientée vers lui. Il n’a qu’une passion : celle de faire connaître Jésus, de le désigner comme le Messie et l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde. Sa gloire est que Jésus soit glorifié. Jean le précurseur a toujours été l’instrument dans les mains du Père céleste pour préparer les chemins au Seigneur. Il a été la voix pour annoncer la Parole, mais ne s’est jamais pris pour la Parole. Il a été une lampe qui brille mais il ne s’est jamais pris pour la lumière. Il s’est effacé devant celui est la Vérité : il faut qu’il croisse et que moi je diminue. Jamais, jamais, il n’a eu la moindre amertume à laisser sa place à la Lumière du monde. Au contraire, là était sa joie. Il n’avait pas de plus grande joie du cœur que de travailler uniquement pour le Seigneur. Ce qu’il a fait toute sa vie ; Jean l’a annoncé en tout : par sa naissance, par le baptême, par la prédication, par sa mort. Saint Jean-Baptiste, aidez-nous à ce qu’il en soit ainsi dans notre manière de vivre notre consécration religieuse. Aidez-nous à être l’ami de l’époux et à ne servir que sa Gloire.

 

Laissez un commentaire