Soyez amis avec les Anges !

29 septembre 2017 : Les saints archanges Gabriel, Michel et Raphaël  (Frère Xavier)

 

Aujourd’hui, l’Eglise célèbre avec joie les anges et tout particulièrement les trois archanges dont nous connaissons le nom : Gabriel, Michel et Raphaël. En cette année du centenaire de Fatima, nous nous rappelons que les apparitions de Notre-Dame ont été précédées par celles de l’ange du Portugal. Dieu les a certainement permises pour rappeler à notre monde rationaliste que les anges existent ! Elles témoignent aussi de la réalité des paroles de Jésus à Nathanaël : « vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme ». Les anges nous sont donnés par Dieu pour venir à notre aide. L’auteur de l’épître aux hébreux nous le dit aussi : « Est-ce que tous ne sont pas des esprits chargés d’un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter du salut ? » (Heb 1, 14). Les anges ont des fonctions différentes mais ils ont ceci de commun : ils sont tous des adorateurs de la splendeur de Dieu. A Fatima, l’ange du Portugal est venu nous rappeler l’importance de l’adoration de Dieu ; tout être spirituel, qu’il soit ange (pur esprit) ou homme (un esprit lié à un corps) ne peut se passer de l’adoration de son Dieu ; il est venu nous rappeler aussi que l’Eucharistie est une réalité infiniment sainte car elle est le Sacrement de la présence même de Jésus ; elle ne saurait être banalisée ou réduite à un simple symbole. Aussi l’ange du Portugal est venu solliciter réparation pour tous les manques d’adoration dans l’Eucharistie. N’ayons donc pas peur des anges, ne doutons pas de leur aide. Ils veulent nous conduire à la plénitude du Salut. « Soyez amis avec les Anges » disait  saint Léon le Grand !

Tournons-nous maintenant plus particulièrement vers nos trois grands archanges. Saint Michel est le grand combattant qui, en lançant son cri de guerre « qui est comme Dieu ? », a entrainé les anges à réagir contre la révolte de Lucifer à l’égard de Dieu. Ainsi, comme le dit le passage de l’Apocalypse de cette fête, rejoint par les bons anges, il chassa Satan et ses légions hors du Ciel. Saint Michel était le protecteur et le défenseur du peuple élu de Dieu. Il est devenu le protecteur de l’Israël nouveau qu’est l’Eglise. Grand défenseur de l’Eglise universelle, invoquons-le souvent en ces temps de grand combat contre l’Eglise. Notre père fondateur a tenu à ce que l’on garde à la fin des vêpres la récitation de la prière à Saint Michel archange qui était autrefois dite à la fin de messe. N’oublions pas que Léon XIII la donna à l’Eglise suite à une révélation qui lui montrait que le combat de Satan contre l’Eglise allait s’intensifier.

Saint Gabriel dont le nom signifie « force de Dieu » est appelé l’ange de l’Incarnation, car c’est lui que Dieu a choisi comme Ambassadeur auprès des hommes pour ce qui concerne l’annonce de ce grand mystère. Par la prophétie des 70 semaines, il prédit au prophète Daniel le temps de la naissance du Messie. Il annonça aussi à Zacharie la naissance de Saint Jean-Baptiste, le précurseur et il fut le messager de la sainte Trinité auprès de la Vierge Marie pour lui demander d’être la Mère du Messie, Fils de Dieu.

Saint Raphaël dont le nom signifie « Dieu guérit » a pris soin du jeune Tobie et l’a conduit dans son voyage.

En ces temps de grand combat, les Anges du Seigneur ont une fonction importante dans le Plan de la bataille qui est en train de se livrer.  Ils sont auprès de nous pour nous aider à mener la lutte :

– La tâche de Saint Michel est de nous défendre contre les terribles attaques de Satan contre nous.

– La tâche de Saint Gabriel est de nous revêtir  de la force même de Dieu. Il combat contre l’embûche la plus dangereuse de Satan qui consiste à nous affaiblir en nous portant au découragement et à la lassitude. Il a le devoir de nous aider à grandir dans la confiance, en nous revêtant de la force de Dieu. Ainsi chaque jour, il nous conduit sur la route du courage, de la constance, de la foi héroïque et pure.

– La tâche de Saint Raphaël est de verser du baume sur nos blessures. Que de fois Satan réussit à nous blesser par le péché, par la séduction, à nous faire ressentir notre fragilité ! C’est le devoir aussi de Saint Raphaël de nous accompagner sur la route de la sainteté et sur le chemin en nous donnant le remède qui nous guérit de toutes nos maladies spirituelles.

Maintenant « joignons nos voix à leur hymne de louange pour chanter et proclamer » que le Seigneur est Saint ! Et en offrant le sacrifice eucharistique nous demandons à Dieu que « notre offrande soit portée par son ange en présence de sa gloire sur son autel céleste ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *