Avec les Foyers à Bergerac : le 3ème millénaire sera celui des familles !

19 novembre 2017 : 33e dimanche A. WE Foyers Bergerac (P. Bernard)

Bien chers amis, quelle joie de voir rassemblés en cette église plusieurs familles du Grand Sud-Ouest. En acceptant l’invitation de Mère Monique et de Mgr Mouïsse à venir ici à Bergerac, nous avions dit : nous venons en ce lieu pour exercer la mission d’éducation des cœurs selon notre charisme pour le Grand Sud-Ouest et pas seulement pour le diocèse de Périgueux. Merci Seigneur pour tous vos bienfaits ! La famille est menacée, aujourd’hui comme en 1994, lorsque  Jean-Paul II avait dit : « la famille est menacée, la famille est agressée. Le Pape doit être agressé ; le Pape doit souffrir, pour que chaque famille et le monde entier voient que c’est un Evangile supérieur, dirais-je : l’Evangile de la souffrance, avec lequel il faut préparer l’avenir, le troisième millénaire des familles, de chaque famille et de toutes les familles». La souffrance, la prière et l’action de St Jean-Paul II ont porté du fruit en France : le réveil des familles en 2013, grâce à la manif pour tous et aux veilleurs ! Les médias et des politiques ont cherché à minimiser ce réveil et à marginaliser les familles qui se sont mobilisées contre la loi Taubira, mais rien ne pourra empêcher la réalisation de la prophétie de Jean-Paul II : le troisième millénaire sera le millénaire de la famille ! Puisse cette récollection vous obtenir joie, espérance et confiance ! Le grand collaborateur de Jean-Paul II, le Cardinal Caffara, décédé après le Cardinal Messner, ami de Benoît XVI, avait cité un extrait de la lettre que lui avait envoyée sœur Lucie, la voyante de Fatima : «La bataille finale entre le Seigneur et le royaume de Satan portera sur le mariage et la famille. N’ayez pas peur : tous ceux qui travaillent à la sainteté du mariage et de la famille seront toujours combattus et l’on s’opposera à eux de toutes les façons possibles, parce que ce sont des points décisifs. Toutefois, Notre Dame lui a déjà écrasé la tête». Nous sommes dans cette bataille finale avant le triomphe du Cœur Immaculé de Marie. Ne désertons pas le combat. Prions, souffrons, offrons et agissons, ainsi nous hâterons le triomphe du Cœur Immaculé de Marie !

La première lecture de ce dimanche nous invite à remercier les épouses, les femmes célibataires et consacrées. Que seraient la famille et l’humanité sans le génie féminin ? La devise des Foyers amis de Notre-Dame est un don pour le dialogue entre époux : « rien l’un sans l’autre ». Ce dialogue devrait exister dans toutes les couches de l’humanité. Ainsi le monde serait plus humain ! Saint Paul, dans la 2e lecture, avertissait que la venue de Jésus arriverait au moment où l’on ne s’y attendrait pas ! Les premiers chrétiens étaient dans l’attente de la venue de Jésus. Leur prière se concluait ainsi : Marana tha, viens Seigneur Jésus ! Ne vivons pas comme si nous devions rester éternellement en ce monde. Nous sommes des pèlerins du Royaume de Dieu. Notre Cité se trouve dans les Cieux, là où vivent les anges et les saints ! L’évangile de ce dimanche est une parabole que nous connaissons tous : celle des Talents. Un Talent était une fortune : 90 kilos d’or = 3 millions 500 000 euros ! Celui qui n’a reçu qu’un seul Talent n’a pas à récriminer contre Dieu, parce qu’il a reçu une fortune. Jésus veut nous faire comprendre que Son Père est libre de donner ses Talents comme Il l’entend. Il n’est pas injuste : celui qui a reçu 5 talents devra en rendre 10. Celui qui en a reçu 2 devra en rendre 4. Celui qui n’en a reçu qu’un ne devra en rendre que 2 ! Faisons fructifier les dons reçus de Dieu sans les avoir mérités. Au Ciel, Louis et Zélie Martin ne sont pas jaloux de voir leur fille Thérèse dans une gloire plus grande que la leur : elle a fait fructifier les talents reçus et elle est la plus grande sainte des temps modernes. Que dire de l’Immaculée Conception, la Mère de Dieu, qui pourrait la jalouser ? Lucifer, qui veut être comme Dieu, la jalouse, mais les petits la prient !

Tous les baptisés sont égaux dans la participation à la vie divine par la grâce sanctifiante, mais tous n’ont pas la même fonction et les mêmes charismes. Faisons fructifier les dons de Dieu sans amertume et sans jalousie !

Puisse cette parabole nous faire réfléchir enfin sur le Jour du Jugement. Nous devons rappeler les fins dernières. Jésus sera le juste Juge universel que Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus ne redoutait pas : « Si j’avais commis tous les crimes possibles,  je garderai au cœur la même confiance ». Découvrons et faisons découvrir à nos enfants la vie des Saints. Émerveillons-nous en découvrant comment ils ont développé les Talents que Dieu leur a donnés. Certains n’avaient pas reçu de grands dons humains, mais, par la grâce de Dieu, par l’action de l’Esprit-Saint, ils sont devenus de grands saints. Notre Mission d’éducateurs, dans l’imitation du grand éducateur qu’a été Baden Powell est d’aider les enfants dont nous avons la charge à développer leurs talents. Dans deux jours, le 21 novembre, nous célébrerons la Fête de la Présentation de la petite Marie au Temple. Elle est notre modèle à tous dans sa parfaite collaboration à la grâce et au Saint-Esprit. Prêtres et consacrés, nous renouvellerons nos engagements en ce jour. Merci de prier pour nous et avec nous. Préparons la solennité du Christ Roi, dimanche prochain. Merci enfin de porter les intentions indiquées dans la lettre que nous vous remettons en ce dimanche. Nous voulons faire connaître à tous les amis de Notre-Dame des neiges les étapes du projet de construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie à Saint-Pierre-de-Colombier et inviter à la Grande Fête de Notre-Dame des Neiges le 9 ou le 16 décembre prochain. Notre-Dame des Neiges a préparé beaucoup de cadeaux spirituels pour tous dont la fidélité à la Foi !

Laissez un commentaire