Noël : esprit de famille, de la Sainte Famille !

Classé dans : Actualité Domini | 0

Bien chers amis et bien chers jeunes amis,

      Bonne et Sainte Année 2018, année cinquantenaire de l’année 1968 dont le slogan continue à retentir en nos oreilles : «il est interdit d’interdire». Le fléau de la société sans Dieu et sans morale est là et nous ne pouvons que constater avec douleur que ce slogan n’avait pas été inspiré par Dieu mais par Satan, qui règne en notre monde. Entrons dans cette nouvelle année, non avec un esprit défaitiste, mais avec une détermination plus grande pour hâter le triomphe du Cœur Immaculé de Marie. En la dernière Fête de Notre-Dame des Neiges, vécue les samedis 9 et 16 décembre, nous avons rappelé les deux grands textes prophétiques de Paul VI : le Credo du Peuple de Dieu et l’Encyclique Humanae Vitae. L’esprit soixante-huitard passera, mais ces deux textes prophétiques demeureront. Les deux Messes en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie ont été suivies par au moins 1850 personnes. Nous en rendons grâce à Dieu !

         Le 25 décembre 1947 a été le premier Noël de la Famille Domini à Saint-Pierre-de-Colombier. Voici comment notre Fondateur en a témoigné :

« Ce que mettent en relief les consignes de nos Cordées, c’est la contemplation, à propos de la fête de Noël, de l’esprit de famille de la Sainte Famille, esprit de famille qui doit inspirer toutes les familles : les familles naturelles mais aussi les familles spirituelles, comme les « paroisses » et surtout comme les familles religieuses. Notre Équipe est autre chose qu’une équipe d’apostolat comme d’autres ; elle est une famille bien constituée, avec une Mère et aussi un Père, « parents » qui doivent être très actifs et très unis pour l’éducation, le développement, l’épanouissement de leurs  enfants. Nous lisons, dans le carnet de la Cordée Notre-Dame des Neiges, au dimanche 21 décembre : « Consignes : Vivre Noël. Noël : fête des familles. Approfondir ce qu’est la famille éternelle, la famille de Nazareth et notre famille, simple et fervente, avec son affection mutuelle directe. [Il faut] penser aux autres «foyers» [de la paroisse] à réveiller pour créer l’esprit de famille paroissiale. Il faut distinguer entre la commune et la paroisse, [mais] il faudrait que tous ceux qui se réunissent à la messe participent à l’esprit de famille : qu’ils fassent un groupe uni, ferme, un bloc, qu’entre eux il y ait de l’intimité, et qu’ils manifestent l’amour, la joie, la bonté. [Il faut] penser à Jésus, qui est le Chef [la Tête] de cette famille, à Notre-Dame qui est Mère et entraîneuse, en communion avec les Saints. Pour travailler à la venue de Jésus dans les âmes, il s’agit de provoquer le désir, la volonté de trouver Jésus, et, une fois cette volonté éveillée, de l’aider à s’appliquer. Il faut chasser toute timidité et avoir foi dans la force du Christ. »

Puisse cette évocation du premier Noël Domini nous donner zèle et courage pour collaborer, avec toutes les forces vives de l’Eglise, à la nouvelle évangélisation ! Puissent aussi ces consignes de nos Père et Mère nous obtenir de la Sainte Famille la fidélité pour transmettre l’intégralité de la Foi de l’Eglise et pour vivre avec joie l’année de la fidélité, qui est le thème d’année que nous venons de choisir pour 2018.

        Nous ne voulons pas oublier tous nos amis malades et tous ceux qui ont été éprouvés par le deuil ou d’autres épreuves. Continuons sans nous lasser nos efforts de l’année dernière : la consécration au Cœur Immaculé de Marie, la dévotion des premiers samedis du mois. Dieu est fidèle, Il nous rendra fidèles si nous Lui demandons la grâce.

       Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de nos frères et sœurs et je vous bénis affectueusement en vous remerciant de continuer à prier pour la construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie et les vocations d’apôtres de l’Amour, frères et sœurs. Bonne et Sainte Année 2018 dans la fidélité !

Père Bernard

Laissez un commentaire