Janvier 2018 : entrons dans l’année de la fidélité !

Classé dans : Actualité Domini, Consigne spirituelle | 1

Entrons dans l’année de la fidélité avec le désir ardent d’être témoins fidèles de Jésus dans l’Eglise et dans le monde

 

 

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

 

Téléchargez la consigne spirituelle du mois au format RTFTéléchargez la consigne spirituelle du mois au format PDFNous vous souhaitons une Bonne et Sainte Année 2018. Nous venons de vivre à Saint-Pierre-de-Colombier une très fervente nuit de prière avec plus de 200 personnes. Cette nuit de réparation d’amour n’a pu que consoler les Cœurs de Jésus, Marie et Joseph, tant offensés en notre temps. L’année 2017 vient de se conclure et le triomphe du Cœur Immaculé de Marie n’est toujours pas arrivé à son accomplissement. Mais, redisons-le : ce triomphe est déjà là dans le cœur des petits. Je vous cite ce que la Vierge Marie a inspiré à Don Stefano Gobbi, le 31 décembre 1997 dans le dernier message publié dans le « livre bleu » : «A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Ce triomphe adviendra dans le plus grand triomphe de Jésus, qui apportera au monde son glorieux règne d’amour, de justice et de paix et qui fera toutes choses nouvelles. Ouvrez vos cœurs à l’espérance… Vivez comme de fidèles disciples de Jésus, dans le mépris du monde et de vous-mêmes, dans la pauvreté, dans l’humilité, dans le silence, dans la prière, dans la mortification, dans la charité et dans l’union à Dieu, tandis que vous êtes méconnus et méprisés du monde… Combattez, fils de la lumière, parce que l’heure de ma bataille est désormais arrivée. Au plus fort de l’hiver vous êtes les bourgeons qui éclosent de mon Cœur Immaculé et que je dépose sur les rameaux de l’Eglise, pour vous dire qu’est sur le point d’arriver son plus beau printemps. Ce sera pour elle la seconde Pentecôte. Avec l’amour d’une Maman qui, en ces années, a été écoutée, suivie et glorifiée par vous, je vous bénis tous, au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit». Ces paroles de la Vierge Marie, Mère de Dieu, sont en train de se réaliser, même si les évènements du monde semblent révéler le contraire.

Satan règne de plus en plus en notre monde, c’est un fait, mais il est déjà vaincu par Jésus et par le Cœur Immaculé de Marie. Soulignons cette demande importante de la Sainte Vierge : vivez comme de fidèles disciples de Jésus. Après l’année de la sainteté de 2017, nous avons décidé de vivre une année de la fidélité. Demandons à Dieu la grâce d’être fidèles à nos engagements. Les disciples de Jésus sont appelés les «fidèles». Mais attention : pour rester fidèles, le Cœur Immaculé de Marie nous appelle à combattre. Pourquoi ce combat ? Saint Augustin le fait comprendre en parlant des deux Cités qui se combattent : la Cité de Dieu et la cité de Babylone. Dans la Cité de Dieu, la fidélité est une vertu fondamentale, parce que Dieu est fidèle, les anges et les saints sont fidèles et notre parfait modèle Jésus est le Fidèle.  Dans la cité de Babylone, par contre, c’est l’infidélité qui est prônée et la fidélité est ridiculisée, méprisée. Ne nous laissons pas influencer et comprenons, dans le Cœur Immaculé de Marie, que la civilisation de l’amour ne peut s’édifier que sur la fidélité à Dieu, à Sa Loi d’Amour et au double commandement de l’Amour. Soyons fidèles !

I- Avant de commencer…

Prière d’introduction : Viens Esprit de sainteté… Notre Père… Je vous salue Marie… Saint Joseph, St Basile et St Grégoire de Nazianze, Ste Geneviève, Ste Raphaëlle, Claire de Castelbajac, St Lucien, Bse Alix, Pauline Jaricot, Saint Hilaire, St Antoine, Sts Fabien et Sébastien, Ste Agnès, St André du Québec, St Vincent, St François de Sales, St Paul, Sts Timothée et Tite, Ste Angèle Merici, St Thomas d’Aquin, St Jean Bosco, Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

Efforts : chaque jour, faisons un effort concret de fidélité.

Parole de Dieu : Ap 1, 1-8.

REVELATION DE JESUS CHRIST, que Dieu lui a confiée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir ; cette révélation, il l’a fait connaître à son serviteur Jean par l’envoi de son ange. Jean atteste comme parole de Dieu et témoignage de Jésus Christ tout ce qu’il a vu. Heureux celui qui lit, heureux ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui est écrit en elle, car le temps est proche. Jean, aux sept Églises qui sont en Asie mineure : à vous, la grâce et la paix, de la part de Celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône, de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre. À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père, à lui, la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu’il vient avec les nuées, tout œil le verra, ils le verront, ceux qui l’ont transpercé ; et sur lui se lamenteront toutes les tribus de la terre. Oui ! Amen ! Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était et qui vient, le Souverain de l’univers.

II – Approfondissement des rubriques du carnet de Cordée

1) La première rubrique du carnet de cordée : discipline.

Reprenons l’effort sur l’hygiène de vie. Pour ne pas nous laisser agiter par le stress, le laisser-aller, le manque de sommeil et de repos, soyons fidèles à une discipline de vie qui permet une vie équilibrée, malgré travail, soucis et engagement social et ecclésial.

2) La deuxième rubrique : prévisions.

N’oublions pas la fidélité à la première des priorités : la Messe dominicale et la sanctification du dimanche. De dimanche en dimanche, disait Jean-Paul II, nous nous préparons au dimanche éternel = la vie dans le Royaume des Cieux.

3) La troisième rubrique : consigne spirituelle : Entrons dans l’année de la fidélité et soyons les témoins de Jésus, le Fidèle  !

Pour mieux comprendre ce qu’est la fidélité, contemplons notre Dieu, Fidèle et Vrai. Il est le Rocher (Dt 32, 4), Ses paroles ne passent pas (Is 40, 8), Ses promesses sont toujours tenues (Tb 14, 4), Il ne ment pas, Il ne se rétracte pas (Nb 23, 19), Il ne varie pas (Ml 3, 6), Il est l’Epoux fidèle qui conduit au désert son épouse infidèle pour la conquérir par Son Amour miséricordieux (Osée). Le Psaume 88 révèle la Fidélité de Dieu, fondement de notre espérance et de notre confiance. Dieu est le Rocher sur qui nous pouvons nous appuyer en toute confiance. Avec Dieu, rien ne saurait nous manquer.

Jésus est le parfait témoin de la double fidélité à Dieu et aux hommes. Sa fidélité à Son Père est révélée par son obéissance parfaite : Il ne fait et ne dit que ce que Son Père veut qu’Il fasse ou dise (Jn 8). Au Jardin des Oliviers, Il dit dans le combat : « non pas comme je veux, mais comme tu veux » (Mt 26, 39). Sa fidélité parfaite se révèle sur le Mont Golgotha où Il offre sa vie pour accomplir la Volonté du Père : la Rédemption.

Sa fidélité aux hommes pécheurs se révèle dans le mystère de l’Incarnation où Il s’est vraiment uni à tout homme (cf. Jean-Paul II dans sa première Encyclique). Par le mystère pascal, Il a révélé (cf. Jean-Paul II dans sa deuxième Encyclique) combien l’homme blessé par le péché avait du prix aux yeux de Dieu : Il a envoyé son Fils mourir sur la Croix pour notre Salut ! Jésus est vraiment, pour chacun de nous, l’ami fidèle à ses engagements. A la suite de Saint Paul, disons avec confiance : « Tu m’as aimé, Tu T’es livré pour moi ! » (Ga 2, 20). Son plus grand amour, par le don de Sa Vie sur la Croix, révèle sa parfaite fidélité envers les hommes. Toutes les promesses de Jésus se réaliseront : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu » (Jean  3, 3) ; «  Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle » (Jean  3, 17); « qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif » (Jean  4, 14); « qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui » (Jean  6, 56) ; « Je suis la résurrection. Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra » (Jean  11, 25 ) ; « Bx les cœurs purs, ils verront Dieu » (Mt 5). Jésus, comme Son Père, est fidèle à ses promesses ! Saint Jean, dans l’Apocalypse, l’appelle « Fidèle » et « Vrai« . Il est le Verbe de Dieu, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs » (Ap 19, 12 – 16). La fidélité de Jésus est prophétisée dans le psaume 84 : Il est la Vérité, la Justice, l’Amour, la Miséricorde et la Paix.

Saint Joseph et la Sainte Vierge sont nos grands modèles de fidélité. Ne nous lassons pas de méditer leur vie. Ils ont été les premiers et parfaits disciples de Jésus. Ils L’ont imité par leur double fidélité à Dieu et aux hommes. Saint Matthieu appelle Saint Joseph, « l’homme juste ». La fidélité de la Sainte Vierge est bien exprimée par ces trois mots latins : Ecce, Fiat, Magnificat ! Imitons-les en cette année 2018, année de la fidélité !

Notre Père Fondateur et la parabole des talents. Il était très enthousiaste lorsqu’il nous commentait ces paroles du maître au serviteur fidèle qui avait fait fructifier ses talents : « C’est bien, serviteur bon et fidèle, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t’établirai; entre dans la joie de ton seigneur » (Mt 25, 21). Il voulait être ce serviteur fidèle. Il désirait ardemment, en tant que chef scout, que ses scouts soient fidèles à la « Loi scoute ». Il nous a éduqués, avec amour, patience, persévérance et confiance, à être fidèles dans les petites choses, afin d’être fidèles dans les grandes. Convaincu de la Puissance de la grâce de Dieu, il nous a donné confiance en la fidélité de Jésus. Ses enfants spirituels ont connu la peur des jeunes d’hier et d’aujourd’hui : « serais-je fidèle ? ». Il nous rassurait en nous disant que Jésus nous donnerait la grâce d’être fidèles. Cette confiance, il a su la donner aussi à ceux qui s’engageaient dans le sacrement du mariage. Soyons fidèles, aujourd’hui, dans les plus petites choses, nous serons fidèles, demain, avec la grâce de Dieu, dans les grandes. Mais il n’oubliait jamais – avec les scouts – de souligner qu’ils ne seraient fidèles à leur promesse qu’avec la grâce de Dieu. Ne soyons pas téméraires mais humbles et confiants !

4) La quatrième rubrique : formation : la fidélité dans l’œcuménisme.

Pour préparer la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, relisons certains passages du décret de Vatican II sur l’œcuménisme et de l’Encyclique « Ut Unum Sint » de Jean-Paul II. La fidélité est une vertu absolument nécessaire dans l’œcuménisme. Le don de l’unité des chrétiens ne peut venir que de l’unité des esprits dans la vérité et l’union des cœurs dans la charité. Il suppose donc la fidélité de chaque baptisé au Christ , à l’évangile, à la Tradition, aux 12 articles du symbole des apôtres, aux 7 sacrements, aux 10 commandements et à la structure hiérarchique et sacramentelle de l’Eglise voulue par Jésus.

5) La cinquième rubrique : action.

Mobilisons-nous pour la Marche pour la Vie à Paris, le 21 janvier. Nous célébrerons, comme ces dernières années, la Messe dominicale à la Basilique Notre-Dame du Perpétuel Secours à 12h30. Ne laissons pas les cultures de la mort légaliser l’euthanasie et le droit à l’avortement. Prions et agissons. La vie humaine n’est pas une production humaine, elle est le fruit de l’acte d’amour d’un époux et d’une épouse et le don de Dieu, qui crée l’âme !

6) Partage.

Nous nous réjouissons profondément et nous remercions pour les grandes grâces données au cours de la dernière Fête de Notre-Dame des Neiges, les 9 et 16 décembre : plus de 1850 personnes ont assisté aux 2 Messes. Nous remercions pour la belle retraite de fin d’année avec 33 retraitants, et la nuit de prière vécue dans une grande ferveur. Nous sommes très touchés de vos encouragements et de votre enthousiasme pour le projet de la construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie. Nous confions à vos prières l’importante rencontre du 24 janvier prochain avec notre évêque, Mgr Jean-Louis Balsa, et le bureau du Conseil presbytéral du diocèse de Viviers. Nous avons besoin de vos prières et de votre soutien pour ce projet qui n’est pas notre projet mais celui de nos Fondateurs.

N’oublions pas les grands anniversaires de l’année 2018 : le centenaire de l’armistice qui mettait un terme à la première grande guerre mondiale ; le cinquantenaire de l’année 68, qui a été le début, selon les mots de Benoît XVI, de la crise de la culture occidentale et  d’une révolution culturelle qui veut changer radicalement . Puissions-nous, au terme de cette année 2018, pouvoir enfin dire : «68, c’est fini!». En écrivant cela, nous ne voulons pas affirmer : « la liberté, c’est fini ». Il est bien évident que, dans notre mission d’éducation des cœurs, nous donnons une grande place à l’éducation de la liberté. Mais la vraie liberté n’est pas obtenue par le slogan soixante-huitard : « il est interdit d’interdire ». Elle ne peut qu’être le fruit de la fidélité à Dieu et à Sa Loi et de la fidélité à l’amour du prochain. 2018, c’est aussi le cinquantième anniversaire du Credo du Peuple de Dieu et de l’Encyclique Humanae Vitae de Paul VI (voir les vidéos sur ces textes importants sur notre site ici et ici) et le cinquantième anniversaire de la pâque de Saint Padre Pio, parfait modèle de fidélité.

Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de tous nos frères et sœurs, je vous bénis affectueusement en vous redisant : Bonne et Sainte Année de la fidélité. Je confie à vos prières toutes nos intentions : particulièrement les vocations et la construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie et je vous remercie de votre générosité.

Père Bernard

  1. MATHIAN Janine

    Merci Père Bernard pour ce texte qui nous conduit à réfléchir plus profondément, à affirmer davantage notre foi et notre désir d’être des témoins fidèles de Jésus en cette année 2018.
    Nous voulons aussi vous dire tout le bonheur que nous avons éprouvé à partager prières et échanges lors de la fête de Notre Dame des Neiges le 9 décembre dernier.
    Un grand merci à nos soeurs et frères de la Famille Missionnaire pour leur accueil quand nous venons assister à une messe dominicale. Belle et Sainte année 2018 à tous.
    Janine et Pierre Mathian (Vogüé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *