Priez pour que nous soyons fidèles à l’esprit de nos fondateurs !

Classé dans : Actualité Domini, Homélies | 0

Dimanche 18 mars 2018 : 5e dimanche de carême, quinzaine de la Passion (P. Bernard)

            Bien chers amis, nous entrons, ce dimanche, dans la quinzaine de la Passion pendant laquelle l’Eglise nous invite à méditer plus profondément la Passion de Jésus. Pour notre communauté, ce dimanche de la Passion est le 12e anniversaire de la pâque de notre Fondateur, qui a eu lieu le dimanche de la Passion, le 2 avril 2006. Mère Marie-Augusta, qui a étroitement collaboré avec notre Père Fondateur à la fondation de notre Famille Missionnaire et qui en est « le fondement » selon notre Fondateur, avait vécu sa pâque, le Jeudi Saint 1963. Les pâques de nos Fondateurs, en ce dimanche de la Passion et le Jeudi Saint où Jean XXIII promulguait son Encyclique sur la paix « Pacem in terris », sont pour nous un appel de la divine Providence à vivre avec ferveur et intensément la quinzaine de la Passion. Mère Marie-Augusta disait à ses enfants spirituels : que la Passion de Notre-Seigneur soit l’objet de notre pensée ! A 17h30, nous commencerons notre neuvaine et nous vous ferons connaître davantage nos Père et Mère, qui ont entendu l’appel à l’Amour du Cœur de Jésus et y ont répondu avec courage, grande générosité et amour sans mesure. Je tiens à vous dire au nom de tous nos frères et sœurs, en ce 12e anniversaire du décès de notre Père Fondateur : nous sommes fiers d’avoir de tels Fondateurs et nous vous demandons vos prières afin que nous soyons fidèles à leur esprit par le service de la Vérité, l’apostolat irrésistible de l’Amour et l’éducation des cœurs à la ressemblance des Cœurs Jésus et de Marie. La première lecture de ce dimanche est l’importante prophétie de Jérémie sur la Nouvelle et Éternelle Alliance. Le mot Alliance renvoie au mariage. L’Alliance scellée par Dieu sur le Mont Sinaï, en effet, était comme un mariage d’amour. Dieu est l’Époux fidèle de Son Peuple Israël. Mais Israël a été l’Épouse infidèle. Par ses nombreux péchés, il a rompu l’Alliance. Le châtiment de cette infidélité a été l’exil à Babylone. Dieu, l’Époux fidèle, ne veut pas laisser errer loin de Lui Son Épouse infidèle. Il annonce alors une Alliance supérieure à celle du Sinaï : l’Alliance nouvelle et éternelle, qui sera scellée par Jésus, le Jeudi Saint et le Vendredi Saint. Par cette Alliance dans le Sang de Jésus, nous sommes devenus aujourd’hui les enfants bien-aimés de Dieu le Père ! Puisse l’Esprit Saint, par le Cœur Immaculé de Marie, nous donner la grâce de savoir nous enthousiasmer devant ce mystère d’Amour miséricordieux de Dieu ! Nous vous invitons, bien chers jeunes du diocèse de Valence, qui vous préparez à recevoir le sacrement de confirmation, à faire une totale confiance à Jésus, à Dieu le Père et à l’Esprit-Saint. En ce temps où il n’est pas facile de témoigner de notre Foi, n’ayez pas honte de Jésus, ne rougissez pas de Son Eglise, soyez fiers d’être chrétiens et, avec humilité, charité et miséricorde, faites connaître l’évangile de la Vérité, de la Vie, de l’Amour !

La deuxième lecture, la Lettre aux Hébreux, nous invite à ne pas oublier la réalité historique de la Passion de Jésus. Jésus a prié Son Père en accomplissant Sa douloureuse Passion et Il a offert Son Sacrifice avec un grand cri et dans les larmes. Ce témoignage confirme celui de l’évangile de ce dimanche : Jésus a librement accepté de souffrir par amour pour accomplir notre Rédemption. Il a parfaitement obéi à Son Père ! Mais il a ressenti une grande angoisse. Jésus est vrai Dieu et vrai homme !

L’évangile de ce dimanche est aussi l’évangile du grain de blé tombé en terre. Ce grain de blé tombé en terre portera beaucoup de fruits. Demandons à la Vierge Marie de nous aider à comprendre cette parabole. Jésus, avant sa condamnation à mort, dira à Pilate que son Royaume n’est pas de ce monde. Jésus est Roi, Il est le Christ, mais Il ne triomphe pas de ses ennemis par la force et la violence. Il n’est pas animé par l’orgueil mais par l’humilité et la douceur. C’est par Sa Mort sur la Croix qu’Il accomplit la Rédemption des hommes pécheurs. En cette quinzaine de la Passion, méditons le Chemin de la Croix et, peu à peu, nous comprendrons mieux le mystère du grain de blé tombé en terre et qui porte beaucoup de fruits. Nous faisons partie des fruits de la mort rédemptrice de Jésus. Avec Saint Paul, regardons Jésus sur la Croix et disons-Lui : tu m’as aimé et tu t’es livré pour moi sur la Croix. Prions aussi l’Esprit Saint de révéler aux malades que leur souffrance, unie aux souffrances de Jésus, peuvent être très fécondes. Prions enfin pour ceux qui n’ont pas la Foi : qu’ils découvrent que Jésus est le grain de blé tombé en terre, qui fait participer à Sa mort et à Sa Résurrection tous ceux qui croient en Lui et reçoivent le baptême. Merci enfin de prier pour que la vie donnée de notre Père Fondateur et de Mère Marie Augusta, unies à Jésus, portent beaucoup de fruit et obtiennent de nombreuses vocations d’apôtres de l’Amour.

Laissez un commentaire