Nous avons besoin de prières, de prières et encore plus de prières !

Classé dans : Prier pour l'Eglise en détresse, Prières | 0

Méditation du chapelet avec l’AED, 23 avril 2018

 

Nous remercions vivement Monsieur de Longchamp, responsable de l’AED sur le Morbihan d’accepter que nous publiions son introduction au chapelet pour l’ Eglise en détresse dans la paroisse St Pie X de Vannes. Vous pourrez retrouver chaque mois, sur le Blog Domini, sa présentation de l’actualité de l’Eglise en détresse et persécutée dans le monde…

Merci à tous ceux qui s’associent à nous ce soir, en particulier aux Sœurs de la Famille Missionnaire de N-D, aux prêtres et aux membres des communautés paroissiales qui nous accompagnent fidèlement, ici-même et aussi de chez eux.

          S’il y a une triste continuité dans les épreuves, les appels à la prière ne sont pas moins constants : Mgr. Shaw, de Lahore, et Mgr. Arbach, de Homs nous le rappellent.

          Au Pakistan : A Quetta le 15 avril, deux chrétiens ont été tués ainsi que trois autres blessés, après l’assaut lancé par des personnes à moto qui ont tiré sur la population près d’une église ; les agresseurs ont qualifié le meurtre de « premier épisode du génocide des chrétiens ». A Lahore le 2 avril, une famille de quatre catholiques avait été assassinée. L’État Islamique a revendiqué la responsabilité des deux attaques. Les chrétiens de Quetta avaient déjà été pris pour cibles en décembre, lorsque deux kamikazes avaient pris d’assaut une messe de Noël bondée dans une église méthodiste, faisant 11 morts et plus de 50 blessés.

          En Syrie : « Nous avons besoin de prières, de prières et encore plus de prières, c’est la seule chose qui nous unit dans ce pays », répète Mgr. Arbach, en rappelant que le Pape François a également demandé de prier pour la paix en Syrie. « Les gens n’en peuvent plus. Ils veulent avoir une vie normale, dormir paisiblement, se réveiller non pas à cause du bruit des bombes, mais pour aller travailler. »

          Et restant en Asie, n’oublions pas l’Inde : ce pays est souvent évoqué dans les médias, du fait de son poids démographique et économique. En dépit de son image de non-violence, des inspirations et mouvements nationalistes se répandent depuis plusieurs années pour exclure ce qui n’est pas « hindou ». Progressivement, surtout avec l’arrivée au pouvoir de l’actuel Premier Ministre de la Fédération, plusieurs États mettent en place des législations restrictives ou discriminantes : on veut exclure de la vie sociale les minorités religieuses, alors que le système des castes est déjà ségrégatif. Un des 12 évêques « dalits » (autrefois dits « Intouchables »), parmi les 224 de la Conférence des Évêques Catholiques, déclarait récemment à l’AED : « Même si dans certains États, les chrétiens dalits souffrent de discriminations, ils restent fidèles à leur foi, parfois au point de souffrir le martyre… En plus, les fondamentalistes hindous tentent d’entraver les services rendus par les chrétiens, de peur que les gens ne soient attirés et embrassent la foi chrétienne. »

♥ ♥ ♥

Ce soir, n’oublions pas ceux qui souffrent pour leur attachement au Christ, et prions avec eux et pour eux ;

marquons aussi notre fidélité au Saint-Père, en rappelant son

Intention pour ce mois d’Avril 2018

 

« Prions pour que ceux qui ont une responsabilité dans l’économie trouvent le courage de dire non à une économie de l’exclusion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *