La religion du monde s’est emparée du côté lumineux de l’évangile en laissant de côté ses aspects plus sombres…

Homélie du dimanche 23 septembre 2018 – 25e dimanche du Temps ordinaire (Fr. Jean)

 

« Souvent on présente Jésus en lui ôtant toutes ses exigences et on ne garde plus que le « bon coté ». La Cardinal Newman mettait en garde contre cette tentation. Il disait : « En quoi consiste actuellement la religion du monde ? Elle s’est emparée du côté lumineux de l’Évangile, de son message de réconfort, de ses préceptes d’amour ; tous les aspects plus sombres et plus secrets de la condition et de la destinée humaine sont plus ou moins passés sous silence… On fait ainsi peu à peu de l’élégance le critère et l’étalon de la vertu : on ne considère plus que cette dernière a des droits intrinsèques sur notre cœur. »

Fr. Jean – St Pierre de Colombier, 23 sept. 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *